MG France: C à 25 euros et V à 56 euros en priorité,

MG France: C à 25 euros et V à 56 euros en priorité,

18.09.2014
  • MG France: C à 25 euros et V à 56 euros en priorité,  - 1

MG France l’affirme haut et fort : il ne supportera plus le gel du C très longtemps. Le syndicat n’exclut pas l’émergence d’un mouvement tarifaire depuis la base. Sans appeler à une telle initiative, il affirme que l’idée « trotte dans la tête d’un certain nombre de généralistes » et qu’il leur il apportera son soutien. Principal point de revendication : la consultation « de base » à 25 euros. Après l’UNOF, la semaine dernière, un deuxième syndicat brandit donc cette revendication phare, au nom de la densification des consultations, qui, selon Claude Leicher (photo), s’observe sur le terrain ces dernières années. Et de souligner qu’alors que les patients consultaient auparavant leur médecin généraliste pour trois problèmes, ils viennent désormais avec « une liste » de 5, 6 ou 7 problèmes différents. Ce n’est pas tout: MG France souhaite qu’une consultation accompagnée d’actes de coordination soit facturée 28 euros et une visite à 56 euros, tarif jusque-là réservé aux visites à domicile à un patient Alzheimer.

Pour MG France, ces revendications tarifaires s’avèrent d’autant plus urgentes que le syndicat de généralistes s’alarme du sort réservé à la médecine générale dans la future loi de santé. Plus que déçu ou inquièt, le syndicat est en colère face à ce texte qui, au lieu de conforter la médecine générale, participe, selon lui, à son dépeçage. « On veut confier la vaccination aux sages-femmes, aux pharmaciens », on reconnaît l’ « infirmière en pratique avancée » qui, au lieu d’être en liaison avec le médecin traitant, agit en parallèle… Ce qui donne à Claude Leicher « l’impression qu’on organise la substitution du médecin généraliste ». Son syndicat est également farouchement opposé à la territorialité, du moins telle que prévue dans le projet de loi. « Nous sommes favorables à la territorialité de l’initiative de terrain mais opposés à l’administration territorialisée de l’ambulatoire », précise Claude Leicher. Et de suggérer au gouvernement « de mettre de l’argent dans les soins mais pas dans l’administration ».

Autre souci de MG France : la loi sur l’accessibilité des cabinets des généralistes, une réforme dont l’application devrait connaître un coup d’accélérateur avec la publication très prochaine d’une ordonnance relative à sa mise en œuvre. De l’avis de Claude Leicher, ces mesures vont mettre les généralistes dans « une situation intenable », les médecins n’imaginant pas investir 2 à 3 fois leur chiffre d’affaires pour l’accessibilité de leur cabinet. Au-delà d’une dépréciation de l’ « outil de travail » des médecins libéraux en activité, cette nouvelle contrainte sur les médecins généralistes pourrait, selon lui, renforcer la désertification de l’Ile-de-France, territoire où les coûts d’installation dissuadent les généralistes de s’installer.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 3 Commentaires
 
FRANK B Médecin ou Interne 27.09.2014 à 11h36

Bonjour à tous. Je suis solidaire avec vous. On peut considérer que grâce à la presse les urgences sont prévenus et vont essayer de renforcer les équipes pour le 30 septembre. Mais il aurait été Lire la suite

Répondre
 
PATRICK C Médecin ou Interne 20.09.2014 à 12h12

Et bien pour l'essentiel suis tout a fait d'accord avec lui.En ce qui concerne nos honoraires, si vous voulez décharger les urgences hospitalières et remettre les généralistes liberaux sur le terrain Lire la suite

Répondre
 
Philippe D Médecin ou Interne 18.09.2014 à 20h55

Dans la rue!!!

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
ouv

Maladie athéromateuse40 ans d’angioplastie... et encore des questions

Quarante ans après la première intervention chez l’homme, l’angioplastie a révolutionné la prise en charge des syndromes coronariens et la cardiologie interventionnelle s’attaque désormais à d...Commenter

Levothyrox: une notice diffusée par la justice pour faciliter les plaintes

.

Une notice a été diffusée sur l'ensemble du territoire pour aider les patients, souffrant d'effets secondaires de la nouvelle formule du... Commenter

Inquiétude des acteurs de la santé au travail sur la disparition du CHSCT

.

Les CHSCT (comités d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail) créés par les lois Auroux de 1982 qui portent l'empreinte de la... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir