170 généralistes signent le "Manifeste des 420" pour le droit à l’avortement dans le monde

170 généralistes signent le "Manifeste des 420" pour le droit à l’avortement dans le monde

18.09.2014
  • 170 généralistes signent le "Manifeste des 420" pour le droit à l’avortement dans le monde-1

"Nous, médecins, voulons partout dans le monde que la contraception soit à la portée de tous et que l'avortement soit libre, la décision appartenant entièrement à la femme". A l’initiative de Médecins du Monde quelque 421 médecins et personnels de santé du monde entier ont signé un appel à paraître jeudi dans le Nouvel Observateur. Parmi les signataires figurent des personnalités comme l’ancien président de MSF, Rony Brauman, le président de MdM, Thierry Brigaud, l’ancien ministre de la Santé, Bernard Kouchner, le Pr Israël Nisand ou le Pr Etienne-Emile Beaulieu, mais aussi 170 médecins généralistes dont Didier Ménard, président du SMG (Syndicat de la Médecine Générale). Les signataires demandent "un accès universel à la contraception et à l'avortement sûr et légal, expliquant se mobiliser "pour que chaque femme, chaque jeune fille ait le droit d'avoir ou non des enfants, sans risquer sa propre vie".

"Interdire l'avortement ne produit aucun effet dissuasif sur le recours à l'IVG, comme le rappelle régulièrement l'Organisation mondiale de la Santé", soulignent les signataires. Intitulé "Names not numbers", ce "manifeste des 420" rappelle que "toutes les dix minutes, une femme meurt des suites d'un avortement à risque". "Chaque année à travers le monde, plus de 20 millions de femmes interrompent leur grossesse dans des conditions dangereuses en raison de la clandestinité à laquelle elles sont condamnées", ajoute-t-il. "Ces avortements à risque entraînent le décès de près de 50.000 femmes, tandis que 8 millions d'autres souffrent d'invalidités temporaires ou permanentes".

Cet appel est publié alors que doit avoir lieu le 22 septembre à New York, lors de l'assemblée générale des Nations Unies, une session extraordinaire sur le suivi du programme d'action décidé il y a 20 ans au Caire, "tournant décisif dans la reconnaissance des droits sexuels et reproductifs", selon les signataires. A cette occasion, les signataires demandent "à tous les Etats de prendre les mesures nécessaires pour éliminer les barrières qui empêchent les femmes de décider librement d'avoir ou non un enfant".

Les porteurs du manifeste, Médecins du Monde ainsi que le Planning Familial et l'ONG Equilibres et Populations, devaient être reçus jeudi matin 18 septembre par la ministre des Affaires sociales Marisol Touraine et la Secrétaire d'Etat aux Droits des femmes, Pascale Boistard.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 4 Commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Moins chers, mais source d'inégalités : un bilan mitigé des réseaux des soins

Les assureurs complémentaires rêvent toujours de pouvoir contracter avec les médecins. Une enquête menée par l'IGAS montre que plus des trois quarts des mutuelles, institution de prévoyance ou...Commenter

Bactéries résistantes : pas assez de traitements innovants en développement, selon l'OMS

.

Face à la menace croissante des bactéries résistantes la production de nouveaux antibiotiques n'est pas à la hauteur, selon l'OMS. Dans un... 2

Dépassements : la Cour des comptes casse le CAS

.

Leurs effets seraient "limités et très coûteux". Dans son rapport 2017 sur le financement de la Sécu, la Cour des comptes n'y va pas de... 1

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir