Les généralistes, meilleurs sur la ROSP en 2014 et plus enclins à télétransmettre

Les généralistes, meilleurs sur la ROSP en 2014 et plus enclins à télétransmettre

17.09.2014
  • Les généralistes, meilleurs sur la ROSP en 2014 et plus enclins à télétransmettre - 1

    Les généralistes, meilleurs sur la ROSP en 2014 et plus enclins à télétransmettre

Sur la ROSP et la télétransmission, les progrès se poursuivent. La Cnamts a présenté mercredi matin 17 septembre en Commission paritaire Nationale le dernier état des indicateurs de qualité de pratique de la Rémunération sur Objectifs de santé Publique (ROSP) arrêté à juin 2014. D’où il ressort que les items de pratique clinique clinique sont presque tous en légère progression par rapport à décembre 2013. C’est le cas de pour le dosage de l’HbA1C chez le diabétique et dans une moindre mesure pour le suivi ophtalmologique de ces patients. Les items de maîtrise des prescriptions progressent un peu aussi de décembre à juin. C’est le cas aussi de façon encore plus nette pour l’objectif de réduction des prescriptions d’antibiothérapie. En revanche, il se confirme que les résultats relatifs au dépistage des cancers du sein et de l’utérus continuent de régresser.

La Cnamts enregistre d’autres motifs de satisfaction, puisqu’elle a dévoilé aux syndicats de médecins libéraux des chiffres qui confirment que la télétransmission est en progression ches les médecins. A fin juin 2014, 84% télétransmettent contre 83% en 2013 et le taux de FSP est de 15% contre 16% l’année précédente. Côté généralistes, cette évolution est encore plus accentuée : 91% des praticiens télétransmettent (une proportion stable depuis 2012 contre 89% en 2010) et 13% de leurs feuilles de soins étaient envoyées en mode FSP à fin juin (contre 14% en 2013, 16% en 2012 et 18% en 2011). A noter que 9% des généralistes ne font que des envois papiers : un chiffre en légère baisse, puisqu’ils étaient 11% dans ce cas en 2010.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Congrès Isnar

En direct du Congrès de l'Isnar-IMG Agnès Buzyn rassure les internes sur la coercition, mais botte en touche sur les conditions de travail

Après un rendez-vous manqué l’année dernière à cause des intempéries, la ministre de la Santé était cette année bien présente physiquement au 20e Congrès de l’Intersyndicale des internes de...3

[VIDEO] Accès des salariés, indépendance des actions en Congrès, organisme pro-syndicats ... la directrice générale de l'ANDPC répond à vos questions - 2/2

[VIDEO] Accès des salariés, indépendance des actions en Congrès, organisme pro-syndicats ... la directrice générale de l'ANDPC répond à vos questions - 2/2-0

Les médecins ont encore un an pour répondre à leur obligation triennale de développement professionnel continu (DPC). Les généralistes... Commenter

Téléconsultation, télé-expertise : qu'est-ce que ça change ? Deux généralistes témoignent

Adrien Naegelen et Nicolas de Chanaud

À l'occasion d'un colloque sur la télémédecine en libéral, organisé par l'URPS Ile-de-France jeudi dernier, deux jeunes généralistes parisie... 2

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir