Budget de la Sécu - La Cour des comptes plaide pour un conventionnement sélectif en zones surdenses

Budget de la Sécu La Cour des comptes plaide pour un conventionnement sélectif en zones surdenses

17.09.2014
  • La Cour des comptes plaide pour un conventionnement sélectif en zones surdenses - 1

Voilà des propositions qui risquent de déplaire à certains ! Déjà cet été, dans un rapport, la Cour des comptes critiquait la Rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP), soulignant un dispositif « complexe » et coûteux. Cette fois, les sages de la rue de Cambon en plus de réitérer leurs critiques à l’égard du paiement à la performance, remettent clairement en cause dans le rapport sur la Sécurité sociale 2014 les « conventions passées par l’assurance maladie avec les professions libérales de santé ». Ils assurent que le récent avenant n°8 à la Convention médicale visant à encadrer les dépassements d’honoraires ne paraît pas endiguer les dépenses. Les auteurs du rapport estiment également que les rémunérations forfaitaires ne sont pas toujours à la hauteur des enjeux.

Sur sa lancée, le rapport va plus loin et préconise également « la nécessaire réorientation des politiques conventionnelles » en les recentrant sur « les questions essentielles », en particulier sur l’accès aux soins. Et, sans craindre de réveiller les questions qui fâchent, il propose d’élargir à toutes les professions, y compris les médecins, « le principe d’un conventionnement conditionnel dans les zones en surdensité ». Les génériques ne sont pas en reste. Le rapport en appelle à une « plus grande responsabilisation des médecins prescripteurs tout en améliorant fortement l’information des patients ». Il propose notamment de revoir le mécanisme actuel du répertoire des médicaments génériques, « qui limite artificiellement les possibilités de substitution », d’après les sages. La Cour propose en fait d’élargir les objectifs de la ROSP et de poser pour principe que les prescriptions comportent non pas le nom de la marque du médicament mais la DCI. Les magistrats suggèrent enfin de baisser le montant de la rémunération dans la ROSP si ces objectifs ne sont pas atteints.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 1 Commentaire
 
PATRICK M Médecin ou Interne 23.09.2014 à 09h19

STOP!!!! Messieurs les comptables laissez nous travailler c'est à dire soigner!! Il serait peut-être plus rentable pour vous de vous préoccupper des errances financières et administratives d'une Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Buzyn

« Je ne demande pas aux médecins de travailler plus (...) mais il faut mieux organiser les soins sur les territoires», lance Buzyn

La ministre de la Santé a réaffirmé ce vendredi son intention de revoir l'organisation du système de santé pour prendre plus efficacement en charge la population. ...7

DPC : 30 000 généralistes se sont inscrits à une action indemnisée en 2017

DPC

Les généralistes ne sont pas beaucoup plus nombreux à se former mais ils se forment plus ! Tel est le bilan que l'on peut tirer en étudiant... Commenter

Antoine Durrleman, 6e chambre de la Cour des comptes « La médecine libérale doit être mieux présente sur le territoire »

Durrleman

Le président de la 6e chambre de la Cour des comptes assume les mesures coercitives du récent rapport qu’il a piloté sur l’avenir de... 1

Pédiatrie BÉBÉ SECOUÉ : PRÉVENIR ET REPÉRER Abonné

Bebe secoue

Plusieurs centaines de nourrissons seraient victimes du syndrome du bébé secoué chaque année en France. La Haute autorité de santé et la... Commenter

Prévention UN DÉPISTAGE DE MASSE SIMPLE QUI SAUVE DES VIES Abonné

Anevrisme aorte abdominale

Une étude danoise démontre l'efficacité du dépistage combiné de l'anévrysme de l'aorte abdominale, de l'HTA et de l'AOMI sur la mortalité... Commenter

A découvrir