Asthme professionnel : les boulangers sont les plus à risque

Asthme professionnel : les boulangers sont les plus à risque

07.09.2014
  • Asthme professionnel : les boulangers sont les plus à risque - 1

    Asthme professionnel : les boulangers sont les plus à risque

La farine est la première cause d'asthme professionnel en France, juste devant les produits désinfectants, selon une étude française présentée dimanche lors du Congrès de la société européenne de pathologie respiratoire qui se déroule à Munich en Allemagne. En passant en revue 330 cas d'asthme professionnels répertoriés entre 2008 et 2011 dans six départements français (Haut-Rhin, Bas-Rhin, Doubs, Territoire de Belfort, Val-de-Marne et Yvelines), les chercheurs ont montré que les boulangers-pâtissiers constituaient la profession la plus à risque en raison de leur contact avec la farine, responsable de 20% des cas d'asthme.

Ils sont suivis par les professionnels de la santé et du nettoyage, qui manipulent des composés d'ammonium quaternaire qu'on trouve principalement dans les produits désinfectants et qui sont à l'origine de 15% des cas d'asthme France. La troisième profession à risque est celle des coiffeurs qui utilisent des persulfates, substances présentes dans les produits de décoloration, précise le Professeur Frédéric de Blay, pneumologue aux Hôpitaux Universitaires de Strasbourg (HUS) et principal auteur de l'étude, réalisée en coopération avec l'Institut de veille sanitaire (InVS).

L'asthme professionnel représente environ 10 à 15% des cas d'asthme observés en France, soit 36 cas par an et par million de travailleurs. Les femmes sont globalement plus touchées que les hommes, avec 43 cas par million de travailleurs, contre 29 cas chez les hommes. Les ouvriers qualifiés ou non sont globalement plus atteints que les agriculteurs, ceux travaillant dans l'industrie agroalimentaire arrivant nettement en tête, selon l'étude. Pour le Pr de Blay, l'émergence des produits désinfectants dans les causes d'asthme est un "phénomène nouveau", qui n'était pas perceptible dans une précédente étude réalisée à la fin des années 1990.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Crise

Déserts médicaux Ces départements qui ne connaissent pas la crise

Alors que la France médicale se dépeuple de ses généralistes, une douzaine de départements semble encore échapper à la décrue. Attractivité naturelle du territoire, volontarisme des leaders, ou...6

ECN : 94% des postes en médecine générale pourvus, l’Ile-de-France boudée

.

Désormais organisé en plusieurs étapes et de façon virtuelle, l’amphi de garnison des ECNi est arrivé à son terme aujourd’hui. Tous les... Commenter

Pilules C3G et C4G : la justice classe l'affaire

.

Le parquet de Paris a classé l'enquête ouverte fin 2012 sur les pilules C3G et C4G accusées de favoriser des thromboses veineuses. Au terme... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir