C'est arrivé le 6 septembre 1699 - Un nouveau règlement pour le Collège de chirurgie

C'est arrivé le 6 septembre 1699Un nouveau règlement pour le Collège de chirurgie

06.09.2014
  • Un nouveau règlement pour le Collège de chirurgie  - 1

    Un nouveau règlement pour le Collège de chirurgie

Le Collège de chirurgie précise dans ses nouveaux statuts , qui seront enregistrés le 3 février 1701, les nouveaux droits des chirurgiens dont l'association avec les barbiers subsiste encore. Cette association, datant de 1656, réfutée par les chirurgiens car elle nuisait à la considération que le public aurait dû avoir pour une profession aussi estimable et recommandable que la leur, ne cessera que le 23 avril 1743 après que le Roi de France ait fixé un nouveau cadre juridique à l'exercice de la profession de chirurgien.

Auparavant, les statuts du 6 septembre 1699 avaient précisé :

- Les droits et prérogatives du premier chirurgien du roi

- comment serait composée la communauté des maîtres chirurgiens de Paris

- l'organisation de l’élection des prévôts et du receveur

- la manière de convoquer les assemblées

- les nouvelles prérogatives et fonctions des chirurgiens dans la ville de Paris et ses faubourgs

- les qualités requises pour être admis à la maîtrise

- la qualité d'expert pour les bandages des hernies

- la réception des sages-femmes

- les droits de réception et d’aggrégation

- la police concernant tous ceux qui exerçaient la chirurgie en tout ou en parti

Contestation des médecins

Comme il n'était pas précisé dans ces nouveaux statuts que les élèves en chirurgie devaient être instruits à la faculté de médecine et qu’effectivement ils ne s’y rendaient pas, les médecins exprimèrent par la suite, en 1721, des contestations à la Société de chirurgie, qui demeurèrent lettre morte, à la faveur des lettres-patentes en forme d’édit de septembre 1724, par lesquelles sur sollicitation de son premier chirurgien Mareschal, le roi établit au Collège de chirurgie de Saint Côme cinq places de démonstrateurs en chirurgie, qu’il nommera sur proposition de son premier chirurgien.

.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Dr Oustric

Et si la future 4 e année de DES préparait l'installation ? le projet d'un généraliste contre les déserts

La désertification médicale est-elle une fatalité ? Même si la situation démographique est loin d'être réjouissante, le Pr Stéphane Oustric, nouveau président du Conseil départemental de Haute...4

NASH : beaucoup de molécules en développement mais les hépatologues restent prudents

stétose hépatique

Très peu connue il y a à peine 10 ans, la NASH (ou stéato-hépatite non alcoolique) bénéficiera-t-elle bientôt de traitements médicamenteux... Commenter

Protection solaire : les Français mal informés et très négligeants

Expo solaire

Il y a encore du boulot ! En termes d'information, d'importants progrès doivent être menés pour que les Français aient un avis plus juste... Commenter

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme : la mise à jour des vaccins courants est au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir