Hippocrate, un film sur des médecins par un médecin

Hippocrate, un film sur des médecins par un médecin

03.09.2014
  • Hippocrate, un film sur des médecins par un médecin-1

    Hippocrate, un film sur des médecins par un médecin

« Hippocrate » pourrait bien être la surprise française de cette rentrée 2014. Un relais médiatique important, une présentation réussie à la Quinzaine des Réalisateurs au Festival de Cannes, des critiques très positives, pour son deuxième long métrage Thomas Lilti semble avoir tapé juste. Pour cause, le réalisateur, parle d’un univers qu’il connaît bien, lui qui est aussi … médecin généraliste.

« Hippocrate » raconte l’histoire de Benjamin, étudiant en médecine qui démarre un stage d’interne à l’hôpital dans le service de son père. Le film suit donc le parcours de ce jeune médecin en devenir, ses doutes et ses peurs, ses relations avec les patients, les familles ou son co-interne, Abdel, un médecin étranger plus expérimenté que lui.

Un film aux accents autobiographiques pour son réalisateur. Médecin, fils de médecin, comme son personnage principal, Thomas Lilti lui a même donné son second prénom, Benjamin. Aujourd’hui généraliste remplaçant, Thomas Lilti n’a jamais souhaité arrêter sa carrière médicale, même s’il a longtemps cloisonné ces deux métiers.

A travers ce long métrage, il souhaitait rendre hommage à « cet apprentissage médical » et à une certaine « perte de l’insouciance », « le poids de la responsabilité que l’on peut porter quand on est médecin, ce sentiment perpétuel d’être dans le doute, se demander si on n’a pas fait une erreur qui pourrait avoir des graves conséquences ».

Le généraliste a également pris soin d’être le plus réaliste possible dans le volet médical. Le film a été tourné, notamment, dans des lieux où Thomas Lilti a pratiqué, à l’hôpital Raymond Poincaré de Garches, ou à l’hôpital Rothschild à Paris. Le réalisateur a aussi pris le parti de choisir de véritables soignants et infirmières pour certains rôles. Une volonté de crédibilité dans le moindre détail « la bonne aiguille, les bonnes compresses, le bon champ stérile ».

"Hippocrate" propose donc un regard réaliste mais renouvelé de l’hôpital, loin des représentations véhiculées par les séries américaines. Emouvant, drôle, parfois critique, un récit initiatique et une plongée dans l’envers du décor.
 

Si vous voyez ce film, n’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires.

Amandine Le Blanc
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
G Perez

Les portraits de l'été Le Dr Perez veut aider les diabétiques à échapper aux médicaments grâce à l’activité physique

« Les patients diabétiques n’ont pas d’équilibre alimentaire et ne font pas d’activité physique. Cela fait naître la maladie, avant de l’entretenir. » Tel fut le premier constat du Dr Gaëlle Perez,...4

Les dossiers qui ont marqué l'année Le cloud, ennemi du secret médical ?

Visu Lead p10-12

Applis santé, objets connectés, services de rendez-vous en ligne... À l’ère du tout numérique, les données de santé n’ont jamais été aussi... Commenter

Zoom en vidéo [Vidéo] Exposition des adolescents à la pornographie : une hausse inquiétante, alertent les gynécologues

adolescent et ordinateur

C’est un appel solennel qu’a souhaité lancer aujourd’hui le collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF) : face à... 1

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme et mise à jour des vaccins courants sont au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir