Les salariés mal informés sur la santé en entreprise

Les salariés mal informés sur la santé en entreprise

01.09.2014
  • Les salariés mal informés sur la santé en entreprise - 1

    Les salariés mal informés sur la santé en entreprise

Près d’un salarié sur deux s’estiment mal informés des dispositifs santé mis en place dans son entreprise. Un sondage réalisé par Viavoice et Harmonie Mutuelle paru ce lundi, révèle que, pour 49% des salariés interrogés qui se déclarent être "bien informés", c’est 47% qui se considèrent "mal informés". Les informations sur la complémentaire santé souscrite par l’entreprise, le CHSCT, la médecine du travail, ou les équipements de protection contre le bruit ou les produits dangereux, par exemple, ne passent pas encore assez bien au sein des entreprises. Pourtant 87% des dirigeants du privé pensent que c’est le rôle de l’entreprise de contribuer à la bonne santé de leurs salariés, et 79% jugents les actions menées suffisantes. Un contraste avec le ressenti des salariés qui, à 61%, estiment que peu, voir aucune action n’est menée.

Lutter contre le stress, une priorité partagée

Du côté des améliorations souhaitées par les salariés des "mesures pour lutter contre le stress" sont citées par 45% d’entre eux, 25% plébiscitent un management à l’écoute des enjeux de santé des salariés et 22% des actions des prévention pour leur santé en général. Une diminution de la pression sur les objectifs (34%), une amélioration des relations de management (28%), et les conditions matérielles de travail (27%), sont pour eux des éléments essentiels à une meilleure santé au travail.

Les employeurs du public sont, dans les intentions, en adéquation avec leurs salariés, puisqu’ils donnent eux aussi à 47%, les mesures contre le stress comme une priorité. Dans le privé les dirigeants mettent davantage en avant les outils informatifs (fiches, vidéos) à 28%, et comme amélioration, ils misent sur la prévention du risque par l’information (32%).

Sondage en ligne auprès de 1003 salariés, et 500 dirigeants du privé et du public
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
TPG

Buzyn veut un tiers payant généralisable fin 2019, les médecins refusent toujours toute obligation

Le ministère de la Santé attendait la remise du rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (Igas) pour fixer le calendrier de déploiement du tiers payant. C'est désormais chose faite. S...Commenter

En Dordogne, le SML accuse le département de vouloir « éradiquer la médecine libérale » avec des médecins salariés

En Dordogne, le SML accuse le département de vouloir « éradiquer la médecine libérale » avec des médecins salariés-0

Comme c'est déjà le cas en Saône-et-Loire, le département de la Dordogne envisage de créer un centre de santé départemental et de salarier... Commenter

Bobologie, téléconsultation, renouvellements... les pharmaciens prêts à aider les généralistes dans le premier recours

.

Les premières auditions de la commission d'enquête pour l'accès aux soins se tenaient ce jeudi rue de l'Université. Les représentants des... 14

Prévention LA PROMOTION DE LA PRÉVENTION EN SALLE D’ATTENTE EST INEFFICACE Abonné

Salle d'attente

La salle d’attente du généraliste est logiquement un lieu idéal – puisque contextualisé – d’affichage de messages sanitaires, notamment... Commenter

Nutrition LES RÉGIMES RESTRICTIFS Abonné

Régime restictif

De plus en plus de patients se lancent dans des régimes restrictifs sans en connaître les conséquences. Nous faisons le point sur plusieurs... 1

A découvrir