Les salariés mal informés sur la santé en entreprise

Les salariés mal informés sur la santé en entreprise

01.09.2014
  • Les salariés mal informés sur la santé en entreprise - 1

    Les salariés mal informés sur la santé en entreprise

Près d’un salarié sur deux s’estiment mal informés des dispositifs santé mis en place dans son entreprise. Un sondage réalisé par Viavoice et Harmonie Mutuelle paru ce lundi, révèle que, pour 49% des salariés interrogés qui se déclarent être "bien informés", c’est 47% qui se considèrent "mal informés". Les informations sur la complémentaire santé souscrite par l’entreprise, le CHSCT, la médecine du travail, ou les équipements de protection contre le bruit ou les produits dangereux, par exemple, ne passent pas encore assez bien au sein des entreprises. Pourtant 87% des dirigeants du privé pensent que c’est le rôle de l’entreprise de contribuer à la bonne santé de leurs salariés, et 79% jugents les actions menées suffisantes. Un contraste avec le ressenti des salariés qui, à 61%, estiment que peu, voir aucune action n’est menée.

Lutter contre le stress, une priorité partagée

Du côté des améliorations souhaitées par les salariés des "mesures pour lutter contre le stress" sont citées par 45% d’entre eux, 25% plébiscitent un management à l’écoute des enjeux de santé des salariés et 22% des actions des prévention pour leur santé en général. Une diminution de la pression sur les objectifs (34%), une amélioration des relations de management (28%), et les conditions matérielles de travail (27%), sont pour eux des éléments essentiels à une meilleure santé au travail.

Les employeurs du public sont, dans les intentions, en adéquation avec leurs salariés, puisqu’ils donnent eux aussi à 47%, les mesures contre le stress comme une priorité. Dans le privé les dirigeants mettent davantage en avant les outils informatifs (fiches, vidéos) à 28%, et comme amélioration, ils misent sur la prévention du risque par l’information (32%).

Sondage en ligne auprès de 1003 salariés, et 500 dirigeants du privé et du public
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Martin Winckler

Dans « l'École des soignantes », Martin Winckler imagine un système de soins utopique

Dans « l’École des soignantes »*, le généraliste écrivain Martin Winckler décrit un hôpital utopique en 2039 mis en place par une communauté urbaine en France. Les femmes y sont majoritaires et les...10

L’ARS Ile-de-France lance le recrutement d’au moins 62 généralistes salariés

.

Cela faisait partie des mesures d’urgence du plan Ma Santé 2022, annoncée par Emmanuel Macron, le recrutement au niveau national de 400... 5

Le Bas-Rhin mise sur le 116 117 pour prendre en charge les soins non programmés en journée

.

L’URPS du Bas-Rhin, soutenue par l’ARS du Grand Est a lancé lundi dernier le dispositif “Un médecin 116 117” pour répondre à la demande de... Commenter

Ophtalmologie L'OPHTALMOLOGIE DE L’ENFANT EN SOINS PRIMAIRES Abonné

Ophtalmologie

En raison de délais de consultation souvent longs, l'ophtalmologie pédiatrique envahit les soins primaires. Il incombe aux médecins... 2

Gynécologie L'ENDOMÉTRIOSE Abonné

Endométriose

Retards diagnostiques, mauvaise coordination dans la prise en charge : une grande marge de progrès demeure sur l’endométriose, pathologie... Commenter

A découvrir