Maladies cardiovasculaires en Europe : d’importantes disparités entre l’est et l’ouest

Maladies cardiovasculaires en Europe : d’importantes disparités entre l’est et l’ouest

20.08.2014
  • Maladies cardiovasculaires en Europe : d’importantes disparités entre l’est et l’ouest - 1

    Maladies cardiovasculaires en Europe : d’importantes disparités entre l’est et l’ouest

Les maladies cardiovasculaires restent la principale cause de décès en Europe confirment des travaux publiés mercredi dans the European Heart Journal. Les maladies cardiovasculaires tuent environ 4 millions de personnes par an en Europe, dont 1,8 million souffrant de maladies coronariennes, un million des suites d'un AVC et 1,2 d'autres maladies cardiaques.

En compulsant des données de l'OMS pour 52 pays européens, l'étude a permis de montrer de grandes divergences selon les pays. Dans des pays à forts revenus comme la Belgique, le Danemark, la France, le Luxembourg, les Pays-Bas, le Portugal, la Slovénie, l'Espagne et Saint-Marin, les maladies cardiovasculaires provoquent désormais moins de décès que les cancers chez les hommes. Aucun reflux n'est en revanche perceptible dans des pays comme la Russie, l'Ukraine, le Belarus et le Kazakhstan, où les personnes de 55 à 60 ans ont plus de risques de mourir de maladies coronariennes que les Français âgés de 75 à 80 ans.

Un des auteurs de l’étude, Nick Townsend, de l'Université d'Oxford, explique la baisse globale des décès dans les pays à forts revenus par une meilleure prise en compte des facteurs de risque cardiovasculaire, la lutte contre le tabagisme ainsi que des traitements préventifs plus efficaces. Mais dans ce domaine, rien n’est acquis : "D'autres facteurs comme le développement de l'obésité suggèrent que cette tendance à la baisse pourrait bien être remise en cause", a-t-il expliqué à l’Agence France Presse. Interrogé sur les écarts constatés entre les différents pays européens, Mike Rayner, autre auteur de l’étude, a estimé qu'elles étaient essentiellement dues à des causes environnementales: "Elles s'expliquent surtout par des différences de mode de vie (alcool, tabac, alimentation) et dans une moindre mesure, par la prise en charge médicale de ces malades".

Si la situation s'améliore globalement chez les hommes, les maladies cardiovasculaires restent la principale cause de décès chez les femmes dans tous les pays européens à l'exception du Danemark, selon les dernières statistiques. "Cette différence s'explique principalement par un taux plus élevé d'AVC", indique Nick Townsend.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Porte monnaie

Les maîtres de stage s'insurgent du « retard inacceptable » de leur rémunération

À quelques semaines de la rentrée universitaire, la colère grimpe chez les maîtres de stage des universités. Le Syndicat national des enseignants de médecine générale (SNEMG) soutenu par les...3

Un généraliste « légaliste » dépose une plainte pour empêcher Jérôme Cahuzac d'exercer

Jérôme Cahuzac

Le Dr Alain Choux enrage. Ce généraliste parisien ne supporte pas l'idée que le Dr Cahuzac, récemment condamné à quatre ans... 13

[VIDEO] Une commune vendéenne mise sur l'humour noir pour recruter des généralistes

.

« Plus de médecin, fini, terminées les salles d'attente bondées. La commune ne veut pas de médecin ». C'est en jouant l'ironie que la commun... Commenter

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme et mise à jour des vaccins courants sont au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir