Le croyant mort, la Sécu lui refuse le remboursement d’un C...

Le croyant mort, la Sécu lui refuse le remboursement d’un C...

20.08.2014
  • Le croyant mort, la Sécu lui refuse le remboursement d’un C... - 1

Il a fallu l’intervention de son généraliste auprès de la Sécu des indépendants pour que ce retraité finisse par se faire rembourser sa consultation de 23 euros. L’affaire, plutôt cocasse a posteriori, a été racontée par le quotidien Vosges matin. Cet homme de 68 ans s’était vu refuser un remboursement par son assurance maladie au motif qu'il était... décédé. "J'ai reçu une lettre le 8 juillet de la sécurité sociale des professions indépendantes me disant que le remboursement était impossible, au motif de "décès au 4 janvier 2010", a expliqué Jean-Marie Sevrain à l’AFP.

Le retraité, qui réside dans les Vosges, s'était rendu deux jours plus tôt chez son médecin généraliste pour une prescription de médicaments contre son diabète, "tel que je le fais depuis des années tous les trois mois", a-t-il précisé. "Sur le coup, quand on reçoit ce courrier, on se demande si on rêve. Après, avec ma femme, on en a rigolé...", a-t-il assuré. "Ce qui est exceptionnel, c'est que je suis censé être mort, mais le courrier indique que j'ai quand même une possibilité de recours! Et quand j'ai appelé l'organisme, la Ram, on m'a dit: "Prouvez que vous êtes M. Sevrain!".

Finalement, face au témoignage son médecin traitant certifiant que son patient était bien vivant, la caisse des indépendants a reconnu son erreur. D'après le sexagénaire, la sécurité sociale professionnelle a d'abord pensé à un dysfonctionnement de sa carte vitale, avant de découvrir l'origine de l'incident : son généraliste avait racheté son cabinet à un ancien médecin, qui était, lui, décédé le 4 janvier 2010...

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 3 Commentaires
 
JEAN CLAUDE B Médecin ou Interne 21.08.2014 à 11h28

Bien compris : ce n'est pas un employé de la Caisse qui a fait une erreur, c'est la faute du confrère qui a racheté la patientèle d'un médecin qui est décédé. Tout s'explique !!

Répondre
 
Francois-Marie P Médecin ou Interne 21.08.2014 à 07h41

Une patiente également, jouissant d'une excellente santé, avait été considérée comme décédée car elle n'avait fait l'objet d'aucun remboursement en 10 ans....

Répondre
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 20.08.2014 à 19h49

Ce n'est pas la première fois. C'était arrivé à une grand-tante qui, au retour d'un séjour à l'hosto pour idm, avait failli en refaire un autre quand elle avait reçu la facture, faute d'être assurée Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Crise

Déserts médicaux Ces départements qui ne connaissent pas la crise

Alors que la France médicale se dépeuple de ses généralistes, une douzaine de départements semble encore échapper à la décrue. Attractivité naturelle du territoire, volontarisme des leaders, ou...6

ECN : 94% des postes en médecine générale pourvus, l’Ile-de-France boudée

.

Désormais organisé en plusieurs étapes et de façon virtuelle, l’amphi de garnison des ECNi est arrivé à son terme aujourd’hui. Tous les... Commenter

Pilules C3G et C4G : la justice classe l'affaire

.

Le parquet de Paris a classé l'enquête ouverte fin 2012 sur les pilules C3G et C4G accusées de favoriser des thromboses veineuses. Au terme... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir