Le dernier voyage en Suisse de la vice-présidente de l’ADMD relance le débat sur l’euthanasie

Le dernier voyage en Suisse de la vice-présidente de l’ADMD relance le débat sur l’euthanasie

19.08.2014
  • Le dernier voyage en Suisse de la vice-présidente de l’ADMD relance le débat sur l’euthanasie - 1

Nicole Boucheton, vice présidente de l'ADMD (Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité) et atteinte d'un cancer en phase terminale est décédée en Suisse par suicide assisté le jeudi 7 août. Dans un texte posthume publié intitulé "Vous avez dit liberté" sur son blog hébergé par Mediapart, elle s’explique sur sa décision : "Je suis atteinte d'un cancer du rectum. Lors du diagnostic, le seul traitement curatif était chimio, tomo-thérapie puis chirurgie : colostomie. J'ai refusé la chirurgie car trop mutilante : l'anus artificiel qui me condamnait à une vie dans des conditions que je juge, pour moi-même, dégradées et inacceptables", écrit-elle. "Alors j'ai pris contact avec une association suisse afin d'y pouvoir faire un autre choix, celui d'un départ rapide puisque ma seule issue était la mort", poursuit Nicole Boucheton. "Cela demande beaucoup d'argent : la prise en charge elle-même, le voyage, l'hébergement sur place lorsque l'on vient de loin (...)

Dans le même texte, l’ex-vice-présidente de l’ADMD regrette aussi que François Hollande n’ait pas tenu l’engagement 21 de sa plateforme de campagne, qui, selon elle, "s'enlise dans la mise en place de missions et rapports successifs. J'aurais aimé en profiter et ne pas avoir à m'exiler en Suisse," ajoute-telle.

D'après les chiffres de Dignitas, une des principales associations suisses d'assistance au suicide, 1701 personnes ont été ainsi "accompagnées" entre 1998 et 2013 , parmi lesquelles 159 Français (10,63%). Après le procès Bonnemaison, l’affaire relance le débat sur la légalisation de l’euthanasie en France. Elle se double d’une polémique entre l’ADMD et le journal Ouest-France. Le quotidien régional ayant refusé de publier tel quel un avis de décès mentionnant la "contrainte de s'exiler en Suisse, pays humaniste, pour y mourir selon sa volonté".

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 6 Commentaires
 
YVELINE Y Médecin ou Interne 21.08.2014 à 11h39

Evitons de juger et respectons le courage et la liberté de choix de cette femme.

Répondre
 
JACQUES R Médecin ou Interne 20.08.2014 à 14h01

Il est difficile, et certainement prétentieux, de juger de ce que les autres doivent - ou ne doivent pas - accepter.
Quant à l'aide "par un psy" mon expérience de médecin est décevante, surtout dans Lire la suite

Répondre
 
Daniel B Médecin ou Interne 21.08.2014 à 14h06

Précisément Dr, ne portons pas de jugement sur la valeur plus ou moins digne de la vie des autres. Or c’est précisément ce qu’exigent toutes les lois qui encadrent l’euthanasie : passage obligé Lire la suite

Répondre
 
Daniel B Médecin ou Interne 20.08.2014 à 11h44

La loi ne peut se fonder sur la subjectivité, au risque de devenir oppressive.
Au-delà du cas de Mme Boucheton (dont nous comprenons la difficulté, mais qui illustre parfaitement la subjectivité du Lire la suite

Répondre
 
JEAN H Médecin ou Interne 19.08.2014 à 20h07

Elle n'a pas accepté la colostomie qui lui permettait de vivre. Elle ne supporte pas que son physique soit atteint et au lieu de se faire aider par un psy. elle décide de se suicider. Dépression, Lire la suite

Répondre
 
CHRISTIAN T Médecin ou Interne 20.08.2014 à 16h43

pas de discours inutiles: simplement :CHAPEAU ET MERCI MADAME,à chacun sa liberté!!!!!

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Reportage Télémédecine : test grandeur nature dans le Grand Est

C’est depuis l’ancienne animalerie remise à neuf du vieil hôpital de Strasbourg, aujourd’hui siège de la société Hopimédical, que le lancement officiel du chantier a eu lieu le 11 septembre, auprès...Commenter

Sénatoriales : des généralistes font leur entrée au Palais du Luxembourg

.

Suite au renouvellement partiel du Sénat, plusieurs médecins généralistes vont entrer pour la première fois à la Haute Assemblée. Bernard... Commenter

PMA, GPA, le grand libéralisme des Français

.

"La France est prête". C'est la ministre de la Santé qui le dit à propos de l'élargissement de l'accès à la PMA voulue par le gouvernement.... 3

Allergologie LE TRAITEMENT DE PREMIÈRE INTENTION DE L’ANAPHYLAXIE Abonné

.

Les dernières recommandations françaises et américaines sur l'anaphylaxie relèguent au second plan les anti-H1, les corticoïdes et les B2CA... 4

Diabète SE PIQUER LES DOIGTS : POUR QUOI FAIRE ? Abonné

.

Chez le diabétique de type 2, le ratio bénéfice/risque de l'autosurveillance glycémique est défavorable. Une nouvelle étude qui conforte... Commenter

A découvrir