Deux américains sur cinq auront du diabète dans leur vie

Deux américains sur cinq auront du diabète dans leur vie

13.08.2014
  • Deux américains sur cinq auront du diabète dans leur vie - 1

    Deux américains sur cinq auront du diabète dans leur vie

40% de la population adulte aux Etats-Unis est suceptible de développer un diabète de type 2 au cours de sa vie. Ce sont les estimations d’une équipe de chercheurs américains, dont les resultats ont été publiés ce mercredi dans la revue médicale britannique The Lancet. En effet, la flambée des diabètes depuis la fin des années 80, associée à l’alongement de l’espérance de vie, augmente la probabilité de développer la maladie.

Vivre plus longtemps ... avec le diabète

Les chercheurs ont étudié les certificats de décès survenus entre 1985 et 2011, de 600 000 adultes. Ils ont également réalisé des interviews au sein de la population américaine. Entre 1985 et 1989, un homme américain âgé de 20 ans, avait 20% de chance de développer un diabète, 27% pour une femme. Entre 2000 et 2011, ce risque monte à 40% pour les hommes et 39% pour les femmes.

L’allongement de la durée de vie a aussi une influence sur le nombre d’années passées à vivre avec le diabète. Les chercheurs ont montré qu’elles avaient augmenté, pour la même période, de 156% chez les hommes et de 70% chez les femmes.

Le mal du monde développé

Le Dr Edward Gregg, principal auteur de l’étude, qui travaille au Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC) à Atlanta, note aussi des disparités selon les communautés. En effet, les chiffres sont plus lourds encore pour la communauté Hispanique par exemple (hommes et femmes), ou les femmes noires, avec un risque de développer la maladie dépassant les 50%.

Le diabète de type 2, dont la fréquence augmente avec l'âge, est une pathologie essentiellement liée au mode de vie et à l'obésité."Les tendances observées par Gregg et ses collègues sont probablement similaires dans l'ensemble du monde développé où les cas de diabète ont fortement augmenté au cours des deux dernières décennies", a souligné pour sa part le Dr Lorraine Lipscombe de Toronto.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
ouv

Maladie athéromateuse40 ans d’angioplastie... et encore des questions

Quarante ans après la première intervention chez l’homme, l’angioplastie a révolutionné la prise en charge des syndromes coronariens et la cardiologie interventionnelle s’attaque désormais à d...Commenter

Levothyrox: une notice diffusée par la justice pour faciliter les plaintes

.

Une notice a été diffusée sur l'ensemble du territoire pour aider les patients, souffrant d'effets secondaires de la nouvelle formule du... 6

Inquiétude des acteurs de la santé au travail sur la disparition du CHSCT

.

Les CHSCT (comités d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail) créés par les lois Auroux de 1982 qui portent l'empreinte de la... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir