Ebola: l’urgence de santé publique décrétée

Ebola: l’urgence de santé publique décrétée

08.08.2014
  • Margaret Chan, directrice générale de l'OMS

    Ebola: l’urgence de santé publique décrétée

Au vu de la situation, cette conclusion est tout sauf une suprise. Le comité d’urgence de l’OMS qui était réuni mercredi et jeudi à Genève a donné une réponse attendue, et décrété que l’épidémie d’Ebola constituait "une urgence de santé publique de portée mondiale". Le comité a été "unanime" dans sa décision a souligné le Dr Margaret Chan (photo), directrice générale de l’OMS. Elle considère qu’il faut désormais "une réponse internationale coordonée" pour faire reculer l’épidémie. Les pays d’Afrique de l’Ouest touchés, le Liberia, la Sierra Leone, la Guinée et le Nigeria, "ne peuvent y faire face par eux-mêmes" a-t-elle ajouté, avant d’appeller "la communauté internationale à leur fournir le soutien nécessaire".

Des examens dans les aéroports

Le comité d’urgence a jugé que des restrictions sur les voyages internationaux ou le commerce international affecteraient l’économie" des compagnies aériennes. Les avions peuvent donc voler, mais des mesures vont être mises en place. "Ceux qui ont été en contact avec des malades, à l’exception du personnel médical équipe de vêtements protecteurs, ne doivent pas être autorisés à voyager", a précisé le Dr Keiki Fukada, adjoint de la directrice générale de l’OMS, en charge de l’épidémie.Le temps d’incubation étant de 21 jours, les personnes affectées doivent rester 30 jours en quarantaine, a-t-il précisé. Les équipages des vols commerciaux vers les pays affectés devront recevoir une formation et du matériel médical pour leur protection et celle de leurs passagers. Et le comité recommande également que tous les voyageurs quittant les pays affectés fassent l'objet d'un examen dans les aéroports, les ports et aux principaux postes frontières, avec un questionnaire et une prise de température, les cas suspects devant être stoppés.

Risque faible en Europe

En Europe, les autorités se veulent rassurantes quant à un risque de propagation jusqu’au vieux continent. Pour Tonio Borg, le commissaire européen chargé de la Santé, il est "extrêmement faible". "Je veux rassurer les citoyens (...)" a-t-il déclaré ce vendredi dans un communiqué. "L’UE suit depuis des mois la situation en Afrique de l’Ouest et dans le cas peu probable où le virus toucherait l’Europe, nous sommes préparés à y faire face".

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
ordonnance

1 476 comprimés d'anxiolytiques délivrés en 15 jours : un généraliste dénonce les failles des ordonnances sécurisées

Pour le Dr André Linka, généraliste à Istres, c’est l’ineptie de trop. Le médecin a envoyé en juin une lettre ouverte à Agnès Buzyn, au patron de l'Assurance-maladie Nicolas Revel, à l'Ordre des...8

Encéphalite à tiques : rupture de stock des vaccins pour enfants

encéphalite à tiques

L'unique vaccin pour prévenir les encéphalites à tiques chez l'enfant, recommandé pour certains voyages, est en rupture de stock jusqu'à... Commenter

Grippe : une couverture vaccinale d'environ 20% chez le personnel en Ehpad

Ehpad

En 2010, la mise en place d'un dispositif de surveillance spécifique de la grippe dans des établissements d'hébergement pour personnes... 1

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme et mise à jour des vaccins courants sont au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir