Temps de travail des internes : l’ISNAR-IMG veut croire à une avancée

Temps de travail des internes : l’ISNAR-IMG veut croire à une avancée

06.08.2014
  • Temps de travail des internes : l’ISNAR-IMG veut croire à une avancée  - 1

L’Intersyndicale représentative des internes de médecine générale (ISNAR-IMG) est globalement satisfaite du projet de réforme sur le temps de travail des internes. ‘

Le syndicat des internes en médecine générale a vu la plupart de ses propositions faites « dès début mars » reprises par le ministère de la Santé. L’ISNAR-IMG et son nouveau président Pierre-Antoine Moinard, saluent particulièrement la diminution de nombre de demi-journées de travail 11 à 10 par semaine. Parmi les autres avancées souhaitées par l’ISNAR-MG et inscrites dans le projet, la sanctuarisation de deux demi-journées dédiées à la formation, avec la possibilité de prendre une demi journée de travail personnel sans justification. Autre mesure saluée, la gestion centralisée du décompte des demi-journées, avec une prise en charge par les Affaires Médicales de ce compte épargne « pour éviter que l’interne ait à monter au front pour obtenir ses demi-journées » souligne Pierre-Antoine Moinard.

Des évolutions positives pour l’ISNAR-IMG, dont la satisfaction, tranche avec la réaction de l’Isni la semaine dernière. L’Intersyndicat national des internes avait jugé la proposition de projet de loi « illégale » et risquant « d'impacter gravement la qualité de la formation des futurs professionnels de santé ».

« Le problème qui nous est posé aujourd’hui c’est la réduction du temps de travail des internes, c’est l’objectif, et sur ce point là les propositions vont dans le bon sens. Changer la rémunération des internes ne répond pas à ce problème là.» explique Pierre-Antoine Moinard. « Beaucoup, l’Isni notamment, ne semble pas y croire, mais une réduction du temps de travail des internes est possible » ajoute le chef de file des internes en médecine générale « les hôpitaux sont capables de s’organiser, il existe déjà des exemples qui le prouvent ». Pour l’ISNAR-IMG la clé de cette réussite tient à une grande vigilance pour faire respecter les futures mesures et veiller à ce que des sanctions soient prononcées contre les établissements réfractaires.

Si l’ISNAR-IMG est d’ores et déjà satisfait de ce projet, il tentera d’obtenir d’autres avancées mi-septembre lors de la nouvelle concertation. Entre autres, celle de faire passer de cinq à six le nombre d’internes nécessaires pour assurer une ligne de garde.

Amandine Le Blanc
Source : Legeneraliste.fr
Commentez 3 Commentaires
 
Christian F Médecin ou Interne 08.08.2014 à 08h36

au temps des cavernes aussi

Répondre
 
JEAN CLAUDE B Médecin ou Interne 07.08.2014 à 12h48

Apparemment ils veulent faire travailler les internes plus que 35 heures par semaine. Martine, reviens, ils sont devenus fous !

Répondre
 
Guy D Médecin ou Interne 06.08.2014 à 19h01

Un interne des hôpitaux nommé en 1978 était fier de prendre des gardes (à cette époque gratuitement et ce fut ainsi pendant longtemps…), et sans RTT ! Et si le SVIH (Syndicat des Vieux Internes des Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Reportage Télémédecine : test grandeur nature dans le Grand Est

C’est depuis l’ancienne animalerie remise à neuf du vieil hôpital de Strasbourg, aujourd’hui siège de la société Hopimédical, que le lancement officiel du chantier a eu lieu le 11 septembre, auprès...Commenter

Dossier congrès

Maladie athéromateuse40 ans d’angioplastie... et encore des questions Abonné

ouv

Quarante ans après la première intervention chez l’homme, l’angioplastie a révolutionné la prise en charge des syndromes coronariens et la... Commenter

Stratégie nationale de santé Concertation Buzyn : les syndicats de médecins mi-satisfaits mi-inquiets... Abonné

.

La ministre a mis au point en début de semaine une Stratégie Nationale de Santé (SNS) en quatre points qui sera la feuille de route du... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir