C’est arrivé le 3 août 1944 - Waldenström décrit la maladie qui porte son nom

C’est arrivé le 3 août 1944Waldenström décrit la maladie qui porte son nom

03.08.2014
  • Waldenström décrit la maladie qui porte son nom - 1

    Waldenström décrit la maladie qui porte son nom

Issu d’une longue lignée de médecins, puisque son père était professeur de chirurgie orthopédique à Stockholm et son grand-père professeur de médecine interne à Upspsala, Jan Gösta Waldenström est né en 1906 dans lacapitale suédoise. Après avoir étudié à l’université d’Uppsalaa, il est y est devenu professeur de médecine théorique en 1941. Nommé professeur de médecine pratique à l’université de Lund en 1944, c’est là qu’il décrit la maladie (macroglobulinémie ou hémopathie lymphoïde B) qui porte son nom en 1944. Il décrivit l'état de deux patients qui avaient des saignements de la bouche et du nez, ainsi que des hémorragies rétiniennes. La maladie de Waldenström est un syndrome lymphoprolifératif B caractérisé par une infiltration médullaire par des cellules lymphoplasmocytaires et la sécrétion d?une IGM monoclonale.

Son incidence est faible, de l?ordre de 3,4 cas par million d?habitants chez l?homme et 1,7 cas chez la femme. C?est une pathologie du sujet âgé, avec un âge médian de 63 ans au diagnostic.

Les autres travaux cliniques de Waldenström incluent des études sur les porphyries, sur les désordres immunoprolifératifs, sur l'hépatite active chonique, sur l’hémosidérose, sur la maladie de Bruton (agammaglobulinémie liée au sexe), du syndrome paranéoplasique et sur le syndrome carcinoïde. Il est l’inventeur du concept de classification des gammapathies en gammapathie monoclonale et gammapathie polyclonale en 1961.

Il a été membre de l’Académie nationale des sciences (États-Unis), de l’Académie des sciences (France) et était un membre honoraire de la Royal Society of Medicine à Londres.

Waldenström, qui est mort en 1996? citait volontiers à ses étudiants cette inscription tombale : "J'étais bien, mais je voulais être mieux ; c'est pourquoi je suis ici ".

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Publicité

L'Autorité de la concurrence veut revenir sur l'interdiction de publicité pour les médecins

Les médecins seront-ils un jour autorisés à faire de la pub ? Après le conseil d’État, l’Autorité de la concurrence ouvre, à son tour, la porte à cette possibilité, invoquant la jurisprudence...6

Plaidoyer pour le dosage des transaminases en routine

Dosage transaminases

« Alors que les généralistes n’hésitent pas à prescrire des glycémies, des créatininémies et des cholestérolémies dans le cadre de bilans de... 4

ECNi blanches, des premiers bugs avant le test national

Loading

Alors que les ministères de la Santé et de l’Enseignement supérieur, souhaitaient cette année faire l’impasse sur les épreuves classantes... Commenter

ORL DYSFONCTIONNEMENT RHINO-SINUSIEN CHRONIQUE, ÉTAPE DIAGNOSTIQUE Abonné

Dysfonctionnement rhino-sinusien chronique

Devant un dysfonctionnement rhino-sinusien chronique, il importe de ne jamais se lancer dans un traitement, notamment antibiotique et/ou... Commenter

Maladies chroniques GOUTTE : LES INFIRMIÈRES FONT MIEUX QUE LES MÉDECINS Abonné

Goutte

Cette étude anglaise du Lancet montre que la probabilité de contrôler l’uricémie et les crises chez les patients goutteux est trois fois... 1

A découvrir