Y a-t-il un indicateur génétique de la propension au suicide ?

Y a-t-il un indicateur génétique de la propension au suicide ?

31.07.2014
  • Y a-t-il un indicateur génétique de la propension au suicide ? - 1

    Y a-t-il un indicateur génétique de la propension au suicide ?

Des chercheurs américains viennent de découvrir un indicateur génétique de la vulnérabilité du cerveau aux effets du stress et de l'anxiété. Ces scientifiques de l'Université Johns Hopkins ont étudié la façon dont certaines substances chimiques, les méthyles, agissent sur le gène SKA2 qui joue un rôle clé car il supprime les effets des hormones produites par le stress. Selon eux, si le fonctionnement de ce gène est affecté par un changement chimique, le cerveau est incapable de mettre fin aux effets des hormones sécrétées par le stress et l'anxiété ce qui peut pousser une personne au suicide.

Ces chercheurs, dont les travaux ont été publiés mercredi dans l'American Journal of Psychiatry, ont étudié des échantillons de 150 cerveaux dont certains provenaient de personnes mentalement saines et d'autres qui souffraient de maladies mentales dont plusieurs avaient mis fin à leurs jours. Ils ont constaté que celles qui s'étaient suicidées avaient des teneurs très élevées de méthyles qui altèrent le gène SKA2, l'empêchant de supprimer les effets des hormones produites par le stress. Les scientifiques ont ensuite testé des échantillons de sang de plus de 325 participants à leur étude pour voir s'il était possible de repérer ceux présentant le risque le plus élevé de suicide en utilisant le même biomarqueur. Ils estiment avoir déterminé avec une exactitude de 80 à 90% si une personne avait eu des pensées suicidaires ou avait tenté de se suicider en examinant ce simple gène SKA2.

De là à évoquer un test sanguin, il n’y a qu’un pas que les auteurs de l’étude franchiraient volontiers, mais pas avant au moins cinq à dix ans, a confié le Dr Zachary Kaminsky, professeur adjoint à l'université Johns Hopkins et principal auteur de cette recherche, à la chaîne CNN.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Baromètre Santé 2016 La confiance envers les vaccins reviendrait-elle ?

À la veille du débat parlementaire sur l’obligation vaccinale, Santé Publique France a fait les choses « en grand » en publiant un volumineux BEH sur la vaccination des jeunes enfants et en...Commenter

Pelloux réclame l'ouverture de centres de santé jusque tard le soir

.

"21 millions de passages aux urgences" ont été recensés en 2016, un chiffre "multiplié par deux en vingt ans". C'est Patrick Pelloux qui l'a... 22

[Vidéo] Un Livre Blanc souligne les lacunes dans la prise en charge de la douleur

Douleur

La Société Française d'Etude et de Traitement de la Douleur (SFETD) a présenté mardi 17 octobre le Livre blanc de la douleur 2017, alertant... 3

Sécurité alimentaire LES COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES DESTINÉS AUX SPORTIFS Abonné

Complements alimentaires

Une alimentation équilibrée, diversifiée et privilégiant les aliments de haute densité nutritionnelle suffit à satisfaire les besoins... 1

Recherche en Médecine Générale INFECTION URINAIRE : DIAGNOSTIC TROP EMPIRIQUE Abonné

Bandelette urinaire

La prise en charge des infections urinaires (IU) a fait l’objet de recommandations en 2008 publiées par l’Assaps, puis d’une actualisation... 2

A découvrir