Un agent de la Sécu sur deux non remplacé d’ici à 2017

Un agent de la Sécu sur deux non remplacé d’ici à 2017

31.07.2014
  • Un agent de la Sécu sur deux non remplacé d’ici à 2017 - 1

    Un agent de la Sécu sur deux non remplacé d’ici à 2017

La Cnam va devoir faire avec des rangs resserrés dans les prochaines années. Son conseil a en effet donné ce jeudi un avis favorable à une nouvelle feuille de route 2014-2017 : la convention d’objectifs et de gestion (COG) qui fixe les orientations et moyens alloués pour quatre ans, et celle pour les années à venir en continuant d’inscrire les réductions d’effectifs à l’ordre du jour comme dans la précédente COG qui prévoyait déjà 4000 suppressions de postes jusqu’en 2013.

Cette fois, pour les 9600 départs à la retraite prévus jusqu’en 2017, le taux de remplacement est fixé à 53%, soit 5110 recrutements de remplacement seulement et 4490 départs non remplacés. Force ouvrière -qui a voté contre la COG- dénonce les disparitions d’emploi et estime que dans ces conditions, "les missions traditionnelles et les nouvelles missions comme celle de la gestion du risque ou de la lutte contre les fraudes sont dès le départ compromises par ces politiques d’austérité que nient les responsables de l’Etat".

Pour sa part, le président (CFDT) de la Cnam, Michel Régereau, préfère mettre l’accent sur le versant positif de la nouvelle COG. Il assure qu’avec le texte, l’Assurance maladie est confortée "dans ses missions de garant de l’accès aux droits et aux soins, de gestion du risque sur l’ensemble du système de soins". Il a également souligné l’augmentation de 2% par an des fonds consacrés à la prévention. Dans son communiqué la Cnam ajoute aussi que le texte "adapte la capacité d’intervention des Caisses, via les fonds d’action sanitaire et sociale, à l’augmentation des seuils de la CMU complémentaire et de l’aide à la complémentaire santé".

Le texte doit encore être signée avec l’Etat, mais à ce jour, la COG a reçu l’avis favorable de 15 administrateurs (dont le Medef et CGPME). Treize ont voté contre (dont la CGT, FO et CFE-CGC) et 7 se sont abstenus dont (CFDT, CFTC).

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Pour la HAS, aucune situation clinique n'est incompatible avec la téléconsultation ou la télé-expertise

Alors que l'avenant conventionnel sur la télémédecine est en passe d'être signé par les syndicats, inscrivant ainsi dans le droit commun la téléconsultation et la télé-expertise, la Haute autorité...3

Bobologie, téléconsultation, renouvellements... les pharmaciens prêts à aider les généralistes dans le premier recours

.

Les premières auditions de la commission d'enquête pour l'accès aux soins se tenaient ce jeudi rue de l'Université. Les représentants des... 11

Pour évaluer la perte de revenus liée à la nouvelle ROSP, les Généralistes-CSMF lancent un observatoire

.

Depuis plusieurs semaines, les généralistes ont fait savoir leur inquiétude d'une perte conséquente de leur Rémunération sur objectifs de... Commenter

Prévention LA PROMOTION DE LA PRÉVENTION EN SALLE D’ATTENTE EST INEFFICACE Abonné

Salle d'attente

La salle d’attente du généraliste est logiquement un lieu idéal – puisque contextualisé – d’affichage de messages sanitaires, notamment... Commenter

Nutrition LES RÉGIMES RESTRICTIFS Abonné

Régime restictif

De plus en plus de patients se lancent dans des régimes restrictifs sans en connaître les conséquences. Nous faisons le point sur plusieurs... 1

A découvrir