Travail d’équipe : le SML tente de fédérer l’opposition des dentistes et des paramédicaux

Travail d’équipe : le SML tente de fédérer l’opposition des dentistes et des paramédicaux

29.07.2014
  • Roger Rua lors des négociations en compagnie de son vice-président Willam Joubert, également vice...

Quoique peu impliquant, le point d’étape arrêté la semaine dernière sur les négociations sur la rémunération du travail d’équipe est loin de convenir à tout le monde. Ce court texte qui définit le cadre juridique du prochain accord conventionnel et renvoie la reprise des négociations à septembre n’est pas du tout du goût du SML, mécontent de cet accord, qui tente de fédérer l’opposition contre cette signature.

L’accord fixe en effet la possibilité d’utiliser les deux outils juridiques l’ACIP et l’ACI, une dernière hypothèse dont le syndicat de Roger Rua ne veut pas entendre parler. Dans un communiqué cosigné avec les principaux syndicats de dentistes, kinésithérapeutes, infirmiers ou encore orthophonistes, il dénonce ce point d’étape tant sur le fond que sur la forme et entend montrer que la majorité des organisations de professions de santé est du côté" des non signataires. « Ce point d’étape n’a été signé que par 12 acteurs sur 48, et parmi eux, on trouvait les centres de santé et l’aide médico-sociale » explique Roger Rua, président de la SML. Son syndicat continue de demander un « grand cadre national » avec l’ACIP, un cadre qui respecte, selon le SML, les conventions. Et le président Rua de dénoncer le risque avec les contrats ACI « d’ouvrir la voie à un traitement discriminatoire inacceptable », « au gré des ARS ».

Parmi les signataires, l’enthousiasme ne prévaut guère non plus. Certes, la majorité des syndicats de médecins s’y retrouve avec les paraphes de la CSMF et de MG France, de son côté la FMF n’ayant pas dit non. Mais dans un communiqué la semaine dernière, la CSMF explique avoir signé le document pour permettre aux négociations d’avoir lieu à la rentrée et éviter le « couperet du règlement arbitral ».

La signature d’un point d’étape n’a donc pas apaisé les dissensions autour du prochain accord conventionnel et de la prochaine revalorisation pour les professions libérales de santé. Une situation qui ne présage rien de bon pour un accord au cours des nouvelles séances de négociations en septembre. « Il y a urgence, j’espère que les choses vont pouvoir avancer » explique Roger Rua, dont le syndicat compte bien évoquer de nouveau le sujet lors de la réunion du comité de suivi de l’ACIP qui doit se tenir mercredi 29 juillet à la Caisse.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 3 Commentaires
 
CHRISTIAN T Médecin ou Interne 30.07.2014 à 13h14

Vos petits enfants seront salariés, tant mieux pour eux, ils pourront se reposer sur la grève !!!!

Répondre
 
JEAN DOMINIQUE B Médecin ou Interne 30.07.2014 à 10h07

Nous sommes le pays du monde à avoir le plus, oui je dis bien le + de médecins par habitants. Alors pourquoi en former plus ? Augmentez la consultation du généraliste à 50 euros, celle du spécialiste Lire la suite

Répondre
 
BRUNO L Médecin ou Interne 29.07.2014 à 21h38

quand nos syndicats vont parler de la greve ????????

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Crise

Déserts médicaux Ces départements qui ne connaissent pas la crise

Alors que la France médicale se dépeuple de ses généralistes, une douzaine de départements semble encore échapper à la décrue. Attractivité naturelle du territoire, volontarisme des leaders, ou...6

Maladies non transmissibles : l'OMS s'inquiète

.

"Le monde n'est pas en bonne voie pour atteindre la cible" de réduire d'un tiers, sur la période 2015-2030, le taux de mortalité prématurée... Commenter

Prévention et concertation au programme de la Stratégie nationale de santé

.

Prévention, accès aux soins, qualité des soins, innovation... Agnès Buzyn a dévoilé ce matin les grands axes de la Stratégie nationale de... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir