Jogging : rien ne sert de forcer, il faut courir un peu

Jogging : rien ne sert de forcer, il faut courir un peu

29.07.2014
  • Jogging : rien ne sert de forcer, il faut courir un peu - 1

    Jogging : rien ne sert de forcer, il faut courir un peu

Courez, courez, il en restera toujours quelque chose... En schématisant, on pourrait presque résumer ainsi les conclusions d’une étude de l'université de l'Iowa, publiée dans le Journal of the American College of Cardiology. Ses auteurs montrent que les personnes qui courent seulement cinq à dix minutes chaque jour peuvent en tirer d’importants bénéfices pour leur santé. Et ils n'ont pas constaté de différences importantes entre ceux qui courent peu (50 minutes par semaine) ou beaucoup (180 minutes par semaine), vite ou lentement (moins de 10 km/h).

Ce constat vaut d’autant plus la peine d’être médité, que l’étude confirme par ailleurs que les personnes qui ont choisi la course à pied pour faire de l'exercice ont 30% de risque de mort prématurée de moins, et 45% de risque de moins de décéder d'une maladie cardiovasculaire que les personnes inactives. Au total, l'espérance de vie du coureur est en moyenne de trois ans supérieure à celle d'une personne qui ne court pas

Cette nouvelle étude sur les bénéfices du jogging a été réalisée au Texas auprès de plus de 55.000 adultes suivis pendant 15 ans, ayant une moyenne d'âge de 44 ans. Conclusion : "Même le groupe de ceux qui parcouraient chaque semaine le moins de distance (10 km ou moins), le moins souvent (une à deux fois) et le moins vite (moins de 10 km/h) présentent des risques de mortalité bien moins importants que ceux qui ne courent pas", souligne l'étude. Les chercheurs ont également constaté qu'une course de 5 minutes apportait les mêmes bénéfices sur la santé qu'une marche d'un quart d'heure. Il y a quelques mois, une précédente étude parue dans The Lancet avait mis en évidence les bénéfices de la marche à pied sur le risque cardio-vasculaire.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Les portraits de l'été Aviscène, la médecine à la vie comme à la scène

« Aviscène » est un interne boute-en-train. Étudiant en médecine à la vie, Youtubeur et comédien à la scène, Aviscène (il souhaite rester anonyme) est un hyperactif et cela s'entend dans son...Commenter

Les dossiers qui ont marqué l'année Un dépistage organisé… mais à deux vitesses

Photo lead

Lancé mi-mai, le programme de dépistage organisé du cancer du col de l’utérus cible surtout les femmes qui échappent au dépistage.... 1

Zoom en vidéo [Vidéo] Selon la revue Science, des gènes s'activent après la mort

Gènes

Chez des souris et des poissons zèbres, des chercheurs ont étudié l'activité de plus de 1000 gènes qui sont actifs dans les 4 jours après... 1

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme et mise à jour des vaccins courants sont au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir