Les libéraux du CNPS et de l’UNAPL hostiles à la déréglementation évoquée par Montebourg

Les libéraux du CNPS et de l’UNAPL hostiles à la déréglementation évoquée par Montebourg

17.07.2014
  • Les libéraux du CNPS et de l’UNAPL hostiles à la déréglementation évoquée par Montebourg - 1

Les professionnels de santé libéraux du Conseil national des professions de santé (CNPS) se sont opposés hier, mercredi, au projet gouvernemental de revoir les conditions d'exercice de leur profession, qui, selon eux, en poussant à la concurrence, pourrait conduire à une « médecine à plusieurs vitesses ». Le ministre de l'Économie Arnaud Montebourg a en effet annoncé, la semaine dernière, sa volonté de s'attaquer aux professions réglementées, affirmant pouvoir dégager ainsi 6 milliards d'euros de pouvoir d'achat pour les ménages.

Le CNPS, dont le poste de président revient au pharmacien Philippe Gærtner, « met en garde le gouvernement contre la suppression d'une réglementation qu'il a lui-même instaurée et qui risque de conduire à une véritable anarchie où le consommateur serait perdant » peut-on lire dans un communiqué. Les professions de santé réglementées et le monopole de la délivrance en pharmacie « sont une garantie et une chance pour les consommateurs, car elles obéissent à des règles déontologiques » et proscrivent notamment le recours à la publicité, et « celles qui pratiquent des tarifs conventionnés excluent la concurrence par le prix » estiment-ils.

Même son de cloche du côté de l’Union des professions libérales (UNAPL) de Michel Chassang qui rejette « fermement » le projet gouvernemental et dénonce « une mesure démagogique préjudiciable aux consommateurs ».

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 2 Commentaires
 
PHILIPPE G Médecin ou Interne 17.07.2014 à 19h22

Des socialistes qui dérèglementent ne sont plus des socialistes.
Les idéologues socialistes français sont prêts a tout par démagogie.
Qui va les arrêter ??, dans leur délire ??
Un jour les Lire la suite

Répondre
 
Thierry L Industrie Pharmaceutique 17.07.2014 à 19h19

Comment conjuguer libéralisme et déréglementation.....encore un french paradoxe,les consommateurs ont assez de bon sens pour savoir ce qui est bon pour eux !

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Dépakine: audience préliminaire au TGI de Paris

L'association de défense des victimes de la Dépakine et le laboratoire Sanofi ont aiguisé leurs arguments mercredi lors d'une audience au tribunal de grande instance de Paris, première étape de l...Commenter

Les MICI gagnent du terrain surtout dans les pays nouvellement industrialisés

Mici

Les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI) sont des pathologies du 21ème siècle, indique clairement Le Lancet du 16... Commenter

Feu vert sur les vaccins obligatoires : en commission, les députés médecins montent au créneau

.

Ça devrait passer lors de l'examen du PLFSS dans l'hémicycle la semaine prochaine. Mais pas forcément comme une lettre à la poste… Les déput... 2

Sécurité alimentaire LES COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES DESTINÉS AUX SPORTIFS Abonné

Complements alimentaires

Une alimentation équilibrée, diversifiée et privilégiant les aliments de haute densité nutritionnelle suffit à satisfaire les besoins... 1

Recherche en Médecine Générale INFECTION URINAIRE : DIAGNOSTIC TROP EMPIRIQUE Abonné

Bandelette urinaire

La prise en charge des infections urinaires (IU) a fait l’objet de recommandations en 2008 publiées par l’Assaps, puis d’une actualisation... 2

A découvrir