Programme chargé aux Antilles pour la ministre de la Santé

Programme chargé aux Antilles pour la ministre de la Santé

16.07.2014
  • Programme chargé aux Antilles pour la ministre de la Santé-1

    Programme chargé aux Antilles pour la ministre de la Santé

Marisol Touraine, passera, à partir de mercredi soir, 48 heures en Guadeloupe et en Martinique pour se rendre compte sur le terrain de l'épidémie de chikungunya qui sévit dans la région. À l'orée de la saison des pluies, qui risque de favoriser la prolifération des moustiques, Marisol Touraine vient « appréhender la diversité des structures et des acteurs investis dans la lutte contre l'épidémie ».

Des médecins à la retraite alertés

En Guadeloupe, jeudi, Marisol Touraine rencontrera le comité de gestion de l'épidémie de l’ARS à Basse-Terre, ville où elle assistera à des opérations de « lutte antivectorielle », c'est-à-dire de destruction des gîtes larvaires. Une rencontre avec les acteurs économiques est également prévue. Certains d’entre eux, notamment ceux du tourisme, s'inquiètent des conséquences de cette épidémie. Par ailleurs, la ministre verra la partie hospitalière au CHU de Pointe-à-Pitre et la partie médecine de ville aux Abymes. La question de la PDS est aussi un sujet d'inquiétude de nombreux médecins prenant des vacances. Des hôpitaux antillais ont pris conseil auprès du CHU de Saint-Denis de la Réunion, qui s'était trouvé en première ligne entre décembre 2005 et décembre 2006. De son côté, l'EPRUS (établissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires) a déjà envoyé « deux médecins et cinq infirmiers réservistes » au CHU de Basse Terre et a « mis en pré-alerte des dizaines de professionnels, dont des médecins locaux à la retraite, si la médecine de ville ne pouvait plus faire face ».

En Martinique, vendredi, Marisol Touraine aura un programme sensiblement similaire avec actions de pulvérisation, sensibilisation de population, traitement d'un site dit prioritaire - en l'occurrence une maison de retraite -, rencontre avec les professionnels de santé et visite de l'unité d'infectiologie du CHU de la Meynard à Fort-de-France.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Martin Winckler

Dans « l'École des soignantes », Martin Winckler imagine un système de soins utopique

Dans « l’École des soignantes »*, le généraliste écrivain Martin Winckler décrit un hôpital utopique en 2039 mis en place par une communauté urbaine en France. Les femmes y sont majoritaires et les...10

L’ARS Ile-de-France lance le recrutement d’au moins 62 généralistes salariés

.

Cela faisait partie des mesures d’urgence du plan Ma Santé 2022, annoncée par Emmanuel Macron, le recrutement au niveau national de 400... 5

Le Bas-Rhin mise sur le 116 117 pour prendre en charge les soins non programmés en journée

.

L’URPS du Bas-Rhin, soutenue par l’ARS du Grand Est a lancé lundi dernier le dispositif “Un médecin 116 117” pour répondre à la demande de... Commenter

Ophtalmologie L'OPHTALMOLOGIE DE L’ENFANT EN SOINS PRIMAIRES Abonné

Ophtalmologie

En raison de délais de consultation souvent longs, l'ophtalmologie pédiatrique envahit les soins primaires. Il incombe aux médecins... 2

Gynécologie L'ENDOMÉTRIOSE Abonné

Endométriose

Retards diagnostiques, mauvaise coordination dans la prise en charge : une grande marge de progrès demeure sur l’endométriose, pathologie... Commenter

A découvrir