La ROSP dans le collimateur de la Cour des Comptes

La ROSP dans le collimateur de la Cour des Comptes

Giulia Gandolfi
| 16.07.2014
  • La ROSP dans le collimateur de la Cour des Comptes-1

La Cour des comptes ne voit pas d’un bon œil la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) que les généralistes touchent depuis désormais deux ans. Dans un rapport, rendu public ce mercredi, les sages de la rue Cambon, qui dénoncent un dispositif « complexe » et coûteux, se montrent critiques et vont jusqu’à envisager de réduire cette prime lorsque les objectifs de seraient pas atteints. Si, ce nouveau dispositif a permis « des progrès » sur la pratique clinique, « les résultats sont contrastés sur la prévention », note la Cour. En 2013, en effet, « les indicateurs relatifs aux dépistages des cancers du sein et du col de l’utérus ne progressent pas ». Pour ne pas parler de la grippe dont les résultats sont même « en régression » par rapport à l’année précédente. « Aucune conséquence négative n’est attachée au non-respect des objectifs », déplore la Cour qui estime qu’« une solidarité entre les indicateurs avec des impacts positifs et négatifs sur la rémunération finale renforcerait le caractère incitatif du dispositif ». Elle préconise donc de « rendre la rémunération sur objectifs de santé publique obligatoire dans le cadre de la convention et introduire une solidarité entre les indicateurs pour que les résultats insuffisants viennent réduire la rémunération finale ». Elle voudrait, en outre « supprimer à terme proche l’aide à l’informatisation des cabinets ». Autrement dit, si, pour l’heure, l’Assurance maladie n’a utilisé que la carotte, le rapport de la Cour préconise de commencer à manier le bâton avec, à la clé, un manque à gagner pour certains généralistes recalcitrants... 

 

Retrouvez ci-dessous le rapport de la Cour des comptes

 

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 7 Commentaires
 
Robert d Médecin ou Interne 17.07.2014 à 09h08

Quel âge de la retraite à la Cour des Comptes?

Répondre
 
JEAN LUC M Médecin ou Interne 16.07.2014 à 21h58

Etre payé par les caisses : tout à fait choquant pour un médecin dit libéral; en fait le vrai début de nos futurs ennuis

Répondre
 
PHILIPPE G Médecin ou Interne 16.07.2014 à 21h21

Oh la la du calme, la cour des comptes
Si les indicateurs ne sont pas respectes notre prime est amputée
Appliquez donc les Mêmes décotes de prime aux politiques qui ne respectent pas Vos Lire la suite

Répondre
 
PATRICK P Médecin ou Interne 16.07.2014 à 21h14

et si on supprimait la cour des comptes, vu qu'il n'ont aucun pouvoir et ne servent à rien !!!

Répondre
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 16.07.2014 à 20h52

C'est complexe et coûteux, mais il faudrait le rendre obligatoire ?? Quelle logique !!
En tout cas il fallait s'y attendre ; pourquoi les syndicats ne l'ont-ils pas prévu ??

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Guillaume Peltier

Les généralistes furieux d'une proposition d'un élu LR de contraindre les jeunes médecins à s'installer

À croire que l’on en veut vraiment aux futurs médecins ! La semaine dernière, le conventionnement sélectif était remis sur la table par des députés du groupe Nouvelle Gauche à l’Assemblée nationale...22

[Vidéo] Le Pr Patrick Marcellin préconise un dosage systématique des transaminases

Scanner foie

« Les maladies chroniques du foie restent extrêmement fréquentes dans le monde comme sur notre territoire. 1 Français sur 5 est porteur d’an... 2

Des centres de santé pourront être créés ou gérés par des établissements à but lucratif

Centre de santé

Une ordonnance parue samedi au « Journal Officiel » modifie les conditions de création des centres de santé. Ce texte présenté vendredi en... 2

Gastro-entérologie L’APPENDAGITE Abonné

Appendagite

L’appendagite est souvent à l’origine d’un “ventre chirurgical”. Elle est due à des torsions, ou des inflammations d’appendices... 2

Nouvelles consultations VACCINATION, PEU DE VRAIES CONTRE-INDICATIONS Abonné

seringues

Obligation vaccinale ou pas, « un professionnel de santé peut évidemment ne pas vacciner un enfant présentant un état de santé particulier... Commenter

A découvrir