Négociations : la Cnam place le médecin traitant au centre de l’équipe de soins coordonnée

Négociations : la Cnam place le médecin traitant au centre de l’équipe de soins coordonnée

11.07.2014
  • Négociations : la Cnam place le médecin traitant au centre de l’équipe de soins coordonnée - 1

Lors de la dernière séance de négociations entre Assurance maladie et syndicats sur la rémunération des équipes pluridisciplinaires, qui a eu lieu mercredi, Frédéric Van Roekeghem a présenté une synthèse des séances de travail précédentes. Pour le directeur général de la Cnam, un « virage ambulatoire » est nécessaire afin de réduire les hospitalisations ou d’écourter les séjours en établissement. La Cnam compte miser sur la coordination afin d’améliorer le suivi des patients souffrant de pathologies chroniques.

« Un meilleur retour vers le médecin traitant »

Pour ce faire, elle souhaite favoriser « un meilleur retour d’information vers le médecin traitant » sur les actions réalisées par les autres professionnels de santé participant à la vaccination antigrippale. Un retour qui pourrait, par la suite, être élargi à l’ensemble des vaccinations du calendrier vaccinal et à la vaccination anti HPV.

Femmes enceintes et nouveaux-nés

La coordination devrait, selon la Cnam, également concerner le suivi des femmes enceintes (entre médecins, sages-femmes et dentistes) et des nouveaux-nés (dépistage des maladies métaboliques héréditaires par test de Guthrie, vaccinations).

Diabète

Pour les patients diabétiques la Cnam cite le dépistage coordonné de la rétinopathie (MT, endocrinologue, ophtalmo, orthoptiste), la prévention du mal perforant plantaire (MT, endocrinologue, infirmier, podologue), le dépistage et le suivi de la maladie rénale chronique (MT, néphrologue, biologiste), suivi coordonné à domicile de l’insuffisance rénale chronique terminale (néphrologue, MT, infirmier). L’Assurance maladie veut aussi améliorer l’accompagnement lors de traitements nécessitant des bilans réguliers et une bonne observance lors du passage à l’insuline (MT, endocrinologue, infirmier), pour le suivi des patients sous AVK (MT, pharmacien, biologiste).

Addiction

La coordination entre le médecin traitant et le pharmacien devrait être mieux formalisée, pour les patients présentant une addiction aux opiacés, lors d’un traitement substitutif.

Retour d’hospitalisation après un AVC et soins palliatifs

Le travail en équipe est évoqué par la Cnam également après une hospitalisation pour AVC (MT, neurologue, infirmier, kiné, orthophoniste, orthoptiste) ou encore pour les patients nécessitant de soins palliatifs.

Une issue de la négo avant fin juillet ?

Deux séances de négociations sont prévues pour les mercredis 16 et 23 juillet qui pourraient déboucher sur un relevé des conclusions lors d’une troisième séance à la fin du mois.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 7 Commentaires
 
Sylvain G Médecin ou Interne 17.07.2014 à 21h43

Usine a gaz. une de plus.

Répondre
 
FREDERIC M Médecin ou Interne 15.07.2014 à 09h52

Le médecin traitant au centre de l’équipe de soins coordonnée, le médecin va donc avoir un rôle de manager encadrant une équipe pluriprofessionnelle avec en plus la responsabilité de tous les Lire la suite

Répondre
 
JEAN JACQUES R Médecin ou Interne 13.07.2014 à 13h12

aaahh donc dans notre désert on va voir venir des kinés, d'autres médecins etc. etc. Ca c'est une nouvelle qu'elle est bonne. Comme cela on aura tout le temps de faire des papiers inutiles, de Lire la suite

Répondre
 
FREDERIC M Médecin ou Interne 12.07.2014 à 09h37

rémunération des équipes pluridisciplinaires, le directeur de la cnam veut surtout qu'à l'arrivée cela coûte moins cher

Répondre
 
J-c N Médecin ou Interne 12.07.2014 à 00h21

Enfin être rémunéré pour le travail déjà effectué depuis toujours. Mais quand?

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Trop de temps passé devant les écrans, s'alarme Santé Publique France

Pour Santé publique France la situation est jugée "préccupante" ! Les conclusions de l'étude Esteban publiées ce jour sont claires : de façon globale, on constate une augmentation de la sédentarité...Commenter

Hépatite C, les hépatologues demandent la mise en place du dépistage universel

.

Alors qu’en France environ 75 000 personnes infectées par le VHC ignorent leur séropositivité, l’Association Française pour l'Étude du Foie... Commenter

L'ordre salue la réouverture du dialogue avec Ségur, mais attend des actes

.

C'est dans les nouveaux locaux de la rue Léon-Jost que le président de l'Ordre Patrick Bouet a tenu sa conférence de rentrée. L'occasion de... Commenter

Allergologie LE TRAITEMENT DE PREMIÈRE INTENTION DE L’ANAPHYLAXIE Abonné

.

Les dernières recommandations françaises et américaines sur l'anaphylaxie relèguent au second plan les anti-H1, les corticoïdes et les B2CA... 4

Diabète SE PIQUER LES DOIGTS : POUR QUOI FAIRE ? Abonné

.

Chez le diabétique de type 2, le ratio bénéfice/risque de l'autosurveillance glycémique est défavorable. Une nouvelle étude qui conforte... Commenter

A découvrir