Deux questions peuvent suffire pour dépister l’alcoolodépendance

Deux questions peuvent suffire pour dépister l’alcoolodépendance

11.07.2014
  • Deux questions peuvent suffire pour dépister l’alcoolodépendance - 1

    Deux questions peuvent suffire pour dépister l’alcoolodépendance

« À quelle fréquence buvez-vous six verres ou plus en une même occasion ? » « Au cours de cette dernière année, s'est-il passé quelque chose que vous regrettez après avoir consommé de l'alcool ? » Il suffirait à un médecin généraliste de poser ces deux simples questions pour dépister, dans 87 % des cas, un problème de dépendance à l’alcool. Voici le principal enseignement d’une étude, publiée cette semaine, dans le "British Journal of General Practice". Une équipe de chercheurs de l'Université de Leicester chapeautés par le spécialiste en psycho-oncologie Alex Mitchell, a mis au point un questionnaire à destination des médecins généralistes qui leur permettrait de dépister l'alcoolisme, ou du moins un comportement à risque, chez leurs patients.

Source : Legeneraliste.fr

NOUS VOUS RECOMMANDONS

add

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

« Je rembourse mon CESP pour m'installer où je veux », un généraliste déçu des bourses à l'installation

Manque d'accompagnement, changements de cartographie en cours de cursus, frustrations à l'installation… Il y a tout juste une semaine le syndicat d'internes Isnar-IMG, présentait lors de son...10

Prévention, nouvelles fiches repères, télétravail... les pistes pour éviter l'envolée des IJ

.

Dans un rapport remis mercredi au Premier ministre, trois experts font neuf constats et vingt propositions pour endiguer l'envolée des... 2

Deux fois plus d'intoxications aux opioïdes en dix ans, alerte l'ANSM 

ANSM

En France, en 10 ans, la consommation des antalgiques opioïdes a augmenté, constate l'Agence nationale de sécurité du médicament et des... Commenter

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir