Dengue : les résultats prometteurs d’un candidat vaccin

Dengue : les résultats prometteurs d’un candidat vaccin

11.07.2014
  • Dengue : les résultats prometteurs d’un candidat vaccin  - 1

    Dengue : les résultats prometteurs d’un candidat vaccin

Le candidat vaccin contre la dengue le plus avancé au monde, développé par la firme française Sanofi Pasteur, confirme des résultats prometteurs dans un large essai d'efficacité, publié vendredi dans la revue médicale The Lancet. Conduit entre 2011 et 2013 dans cinq pays d'Asie (Indonésie, Malaisie, Philippines, Vietnam et Thaïlande) sur 10.000 enfants enfants âgés de 2 à 14 ans ayant reçu trois doses du vaccin ou du placebo, l'essai d'efficacité de phase 3 confirme une réduction significative de 56,5% des cas de dengue.

Une réduction de plus des deux tiers (67%) des risques d'hospitalisation durant la durée de l'étude a été observée, ainsi qu'une réduction conséquente (88,5%) des cas de dengue hémorragique, forme sévère de la maladie potentiellement mortelle, qui entraîne chaque année plus d'un demi million d'hospitalisations (essentiellement d'enfants). Un autre essai d'efficacité est conduit par Sanofi dans cinq pays (Brésil, Colombie, Honduras, Mexique et Porto Rico) sur plus de 20.000 volontaires. La mise au point d'un vaccin est rendue complexe par le fait qu'il existe quatre sérotypes de virus de la dengue.

Une progression spectaculaire

La dengue, parfois surnommée "grippe tropicale" est une infection virale transmise par le moustique aedes albopictus. Son incidence mondiale a progressé de manière spectaculaire au cours des dernières décennies, selon l'OMS qui estime à 100 millions le nombre annuel de cas dans le monde. Désormais, la moitié de la population mondiale environ est exposée au risque de la maladie. Les pays d'Asie et d'Amérique latine sont les plus touchés. Mais le moustique vecteur s'est répandu et l'Europe, qui a déjà connu une série de cas de dengue, n'est plus épargnée.

La firme française avait dévoilé fin avril dernier le résultat global de l'essai asiatique, en indiquant alors qu'elle espérait pouvoir commercialiser son vaccin en 2015.

(d’après AFP)
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Publicité

L'Autorité de la concurrence veut revenir sur l'interdiction de publicité pour les médecins

Les médecins seront-ils un jour autorisés à faire de la pub ? Après le conseil d’État, l’Autorité de la concurrence ouvre, à son tour, la porte à cette possibilité, invoquant la jurisprudence...6

Plaidoyer pour le dosage des transaminases en routine

Dosage transaminases

« Alors que les généralistes n’hésitent pas à prescrire des glycémies, des créatininémies et des cholestérolémies dans le cadre de bilans de... 4

ECNi blanches, des premiers bugs avant le test national

Loading

Alors que les ministères de la Santé et de l’Enseignement supérieur, souhaitaient cette année faire l’impasse sur les épreuves classantes... Commenter

ORL DYSFONCTIONNEMENT RHINO-SINUSIEN CHRONIQUE, ÉTAPE DIAGNOSTIQUE Abonné

Dysfonctionnement rhino-sinusien chronique

Devant un dysfonctionnement rhino-sinusien chronique, il importe de ne jamais se lancer dans un traitement, notamment antibiotique et/ou... Commenter

Maladies chroniques GOUTTE : LES INFIRMIÈRES FONT MIEUX QUE LES MÉDECINS Abonné

Goutte

Cette étude anglaise du Lancet montre que la probabilité de contrôler l’uricémie et les crises chez les patients goutteux est trois fois... 1

A découvrir