L’OCDE veut mobiliser davantage les soins primaires sur les troubles mentaux

L’OCDE veut mobiliser davantage les soins primaires sur les troubles mentaux

08.07.2014
  • L’OCDE veut mobiliser davantage les soins primaires sur les troubles mentaux - 1

    L’OCDE veut mobiliser davantage les soins primaires sur les troubles mentaux

"Investir davantage dans les soins primaires serait une façon efficace, sur le plan des coûts, de traiter les troubles mentaux légers à modérés". C’est l'OCDE, qui le suggère dans un rapport rendu public cette semaine, qui estime que la maladie mentale est "insuffisamment" prise en charge dans les pays de l'OCDE. L’organisation estime qu’une personne sur deux connait un problème de mauvaise santé mentale à un moment de sa vie; la dépression et l'anxiété concernant, "à tout moment 15 % de la population d'âge actif concernée".

Pourtant, les auteurs du rapport jugent que ces troubles sont insuffisamment pris en charge, avec entre un tiers et la moitié des personnes souffrant de troubles mentaux qui ne reçoivent "aucun traitement". Ainsi, "globalement, 56,3 % des personnes souffrant de dépression ne reçoivent pas de traitement approprié" dans les pays développés membres de l’OCDE. L'institution évalue les coûts, directs et indirects, d'une mauvaise santé mentale à 4% du PIB dans de nombreux pays de l'OCDE, la France (2,3%) étant en deçà de cette estimation.

"Les gouvernements doivent intensifier leurs efforts pour améliorer les soins de santé mentale qui restent mal dotés en ressources et auxquels il n'est pas attaché un degré de priorité suffisant dans un trop grand nombre de pays", estime le rapport. Pour y arriver, il n’y a pas trente six solutions, selon l'OCDE, qui table sur les praticiens de premier recours pour diagnostiquer, traiter et gérer ces situations.

Problème, selon le rapport : dans bien des cas, "ceux-ci manquent de ressources, de temps et de compétences pour le faire efficacement", selon la même source. Et le rapport de proposer "un soutien accru" des acteurs de soins primaires de la part des psychiatres et une "formation à la santé mentale et une formation professionnelle continue pour tous les médecins et personnels infirmiers de premier recours". Enfin, les auteurs préconisent un "plus large accès des praticiens en soins primaires aux services de spécialistes pour orienter les patients."

Réaliste, le rapport de l’OCDE conclut néanmoins que les systèmes de soins primaires ne pourront pas tout faire. D’où son appel à développer parallèlement les psychothérapies comme la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) qui, selon ces experts, "ont fait la preuve de leur efficacité."

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
 - [VIDEO] Un maire généraliste veut forcer les remplaçants à s'installer, ils lui répondent-0

[VIDEO] Un maire généraliste veut forcer les remplaçants à s'installer, ils lui répondent

La santé n’est pas le sujet numéro 1 du Grand débat national, il est même absent des thèmes prioritaires pointés par Emmanuel Macron. Mais cela n’empêche pas les Français de vouloir évoquer le...2

400 généralistes tentés par l'exercice mixte pourraient rejoindre les hôpitaux de proximité dès 2019

Exercice mixte

Pour retrouver une offre de médecine générale dans les territoires qui en sont dépourvus, le gouvernement mise sur le recrutement de 400... Commenter

Au cinéma Plongée dans l'intime de l'univers hospitalier avec l'acteur Jérémie Renier

Ordre

« L’ordre des médecins », premier long-métrage de David Roux, raconte la vie d’un pneumologue à l’hôpital, soudainement perturbée quand sa m... Commenter

ORL DYSFONCTIONNEMENT RHINO-SINUSIEN CHRONIQUE, ÉTAPE DIAGNOSTIQUE Abonné

Dysfonctionnement rhino-sinusien chronique

Devant un dysfonctionnement rhino-sinusien chronique, il importe de ne jamais se lancer dans un traitement, notamment antibiotique et/ou... Commenter

Maladies chroniques GOUTTE : LES INFIRMIÈRES FONT MIEUX QUE LES MÉDECINS Abonné

Goutte

Cette étude anglaise du Lancet montre que la probabilité de contrôler l’uricémie et les crises chez les patients goutteux est trois fois... 1

A découvrir