Les médecins portugais en grève pendant deux jours

Les médecins portugais en grève pendant deux jours

08.07.2014

Les médecins portugais étaient appelés à faire grève mardi et mercredi pour protester contre les coupes budgétaires qui frappent le secteur de la santé et la détérioration de leurs conditions de travail. Une manifestation contre le "démantèlement du système de santé" convoquée par la Fédération nationale des médecins (FNAM) devait rassembler dans l'après-midi devant le ministère de la Santé à Lisbonne de nombreux médecins , mais aussi des patients.

Soutenue par l'Ordre des médecins, la FNAM tablait sur une participation à la grève semblable à celle organisée en juillet 2012, estimée par les syndicats à 95%. Une manifestation avait alors mobilisé 2.500 personnes selon la police et 4.000 selon les syndicats. Cette année, le mouvement s'est cependant fissuré, le Syndicat indépendant des médecins (SIM) ayant annoncé son intention de ne pas participer à la grève pour "donner une chance au dialogue" avec le gouvernement. Un service minimum était assuré dans les services d'urgence, les unités de soins intensifs et les centres de radiothérapie.

"Les médecins sur le terrain sont très remontés. Tout porte à croire que la mobilisation sera forte", a déclaré Mario Jorge Neves, vice-président de la FNAM. Le syndicat a lancé ce mouvement pour protester contre les coupes budgétaires dans le domaine de la santé qui doivent représenter cette année plus de 300 millions d'euros, après déjà plusieurs années d'austérité. Au bord du défaut de paiement, le Portugal avait obtenu en mai 2011 de l'Union européenne et du Fonds monétaire international un plan d'aide de 78 milliards d'euros en échange d'un programme de réformes marqué par une rigueur sans précédent. Alors que le Portugal est sorti de son plan d'assistance en mai, l'austérité continue à se traduire pour les Portugais par de longues files d'attente aux urgences, des réductions d'effectifs dans les hôpitaux, des fermetures de services et une hausse du ticket modérateur.

avec AFP
Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Les centres de santé ne veulent pas tomber sous la coupe des cliniques privées

Pour les centres de santé, la rentrée n'amène pas de répit. Alors que les responsables du secteur ont bataillé au printemps dernier pour éviter que la création de nouvelles structures ne soient...4

Les femmes boudent la pilule... mais pas la contraception

Contraception

Même si en 2016, la pilule reste la méthode contraceptive la plus utilisée (36,5%), son utilisation a diminué, avec une baisse de 3,1... 1

Les changements au travail, mauvais pour la santé des salariés

.

Les changements au travail peuvent avoir un impact sur la santé mentale des salariés, selon une étude du ministère du Travail publiée... 1

Allergologie LE TRAITEMENT DE PREMIÈRE INTENTION DE L’ANAPHYLAXIE Abonné

.

Les dernières recommandations françaises et américaines sur l'anaphylaxie relèguent au second plan les anti-H1, les corticoïdes et les B2CA... 4

Diabète SE PIQUER LES DOIGTS : POUR QUOI FAIRE ? Abonné

.

Chez le diabétique de type 2, le ratio bénéfice/risque de l'autosurveillance glycémique est défavorable. Une nouvelle étude qui conforte... Commenter

A découvrir