Les médecins portugais en grève pendant deux jours

Les médecins portugais en grève pendant deux jours

08.07.2014

Les médecins portugais étaient appelés à faire grève mardi et mercredi pour protester contre les coupes budgétaires qui frappent le secteur de la santé et la détérioration de leurs conditions de travail. Une manifestation contre le "démantèlement du système de santé" convoquée par la Fédération nationale des médecins (FNAM) devait rassembler dans l'après-midi devant le ministère de la Santé à Lisbonne de nombreux médecins , mais aussi des patients.

Soutenue par l'Ordre des médecins, la FNAM tablait sur une participation à la grève semblable à celle organisée en juillet 2012, estimée par les syndicats à 95%. Une manifestation avait alors mobilisé 2.500 personnes selon la police et 4.000 selon les syndicats. Cette année, le mouvement s'est cependant fissuré, le Syndicat indépendant des médecins (SIM) ayant annoncé son intention de ne pas participer à la grève pour "donner une chance au dialogue" avec le gouvernement. Un service minimum était assuré dans les services d'urgence, les unités de soins intensifs et les centres de radiothérapie.

"Les médecins sur le terrain sont très remontés. Tout porte à croire que la mobilisation sera forte", a déclaré Mario Jorge Neves, vice-président de la FNAM. Le syndicat a lancé ce mouvement pour protester contre les coupes budgétaires dans le domaine de la santé qui doivent représenter cette année plus de 300 millions d'euros, après déjà plusieurs années d'austérité. Au bord du défaut de paiement, le Portugal avait obtenu en mai 2011 de l'Union européenne et du Fonds monétaire international un plan d'aide de 78 milliards d'euros en échange d'un programme de réformes marqué par une rigueur sans précédent. Alors que le Portugal est sorti de son plan d'assistance en mai, l'austérité continue à se traduire pour les Portugais par de longues files d'attente aux urgences, des réductions d'effectifs dans les hôpitaux, des fermetures de services et une hausse du ticket modérateur.

avec AFP
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Assistants : 100 généralistes disent non à « l'abattage » et proposent des pistes pour libérer du temps médical

La dernière séance de négociation conventionnelle sur les assistants médicaux a été la goutte de trop dans un vase déjà bien rempli. Une centaine de médecins généralistes a signé hier soir une...Commenter

L’ANSM alerte sur les risques de deux anabolisants et brûleurs de graisse vendus sur Internet

corps

L’ANSM a identifié la présence de substances non autorisées et dangereuses pour la santé, le clenbutérol et le stanozolol, dans les... Commenter

400 généralistes salariés bientôt recrutés dans les déserts : pourquoi ReAGJIR y croit

Image d'illustration

Le recrutement des 400 postes de médecins généralistes dans les hôpitaux de proximité annoncé en septembre par le président de la... Commenter

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir