Conférence sociale : une petite place pour la santé

Conférence sociale : une petite place pour la santé

06.07.2014
  • Conférence sociale : une petite place pour la santé - 1

    Conférence sociale : une petite place pour la santé

La santé aura une petite place dans la Conférence sociale que le gouvernement organise lundi 7 et mardi 8 juillet au Palais d’Iéna (photo). Comme il y a deux ans, cette conférence qui doit être ouverte lundi après-midi par François Hollande et cloturée mardi après-midi par Manuel Valls doit aborder de nombreux sujets sociaux et dans ce cadre, la table ronde 6 intitulée "Rénover notre politique de santé" se tiendra mardi matin. Présidée par Marisol Touraine, elle devrait aborder la future loi santé en préparation, mais aussi sans doute la santé au travail, alors que le gouvernement a annoncé récemment le report à 2016 du compte pénibilité. L’ambiance pourrait être plus agitée que prévue, du fait notamment du rejet jeudi dernier par les membres du conseil de la Cnamts du plan d’économies de l’Assurance maladie pour 2015. D’ailleurs, le report du compte pénibilité décidé par le gouvernement pour calmer le patronat pourrait aussi polluer la discussion. A cause de cela, la CGT laisse d’ailleurs planer le doute sur sa participation à la Conférence.

En tout cas, les Français n’attendent visiblement pas grand chose de ce rendez-vous sociale sur la santé. Selon un sondage CSA rendu public pour Les Échos, Radio Classique et l'Institut Montaigne, 49% des personnes interrogées espèrent que la conférence permettra d'"assurer l'insertion professionnelle des jeunes". En seconde position, 41% citent le fait de "garantir le pouvoir d'achat des ménages", puis d'"amplifier l'action pour l'emploi" (35%) et d'"accélérer le retour à la croissance par l'investissement" (25%). Ne vient qu’ensuite, parmi les attentes des Français, le fait de "rénover notre politique de santé" citée par 16% des sondés.

Sondage mené par téléphone les 1er et 2 juillet auprès d'un échantillon représentatif de 1.004 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Consultation

Nouvelles recos sur l'autisme : des outils de détection pour un diagnostic dès 18 mois

La Haute Autorité de Santé vient de publier de nouvelles recommandations sur le repérage, le diagnostic et l’évolution du trouble du spectre de l’autisme (TSA).  Les dernières recommandations sur...Commenter

En Eure-et-Loir, des pharmaciens contestent l'autorisation d'une généraliste à délivrer des médicaments

Médicaments

Depuis 2014, le Dr Élodie Venot-Goudeau, qui exerce à Civry (Eure-et-Loir), est autorisée à délivrer des médicaments à sa patientèle. Comme... Commenter

Enquête : qu'attendez-vous de la recertification ?

recertification

Le gouvernement souhaite mettre en place une recertification périodique des compétences des médecins. Beaucoup d’incertitudes entourent... Commenter

ORL LE VERTIGE POSITIONNEL PAROXYSTIQUE BÉNIN Abonné

Vestibulométrie sous vidéonystagmographie (VNG)

Les vertiges paroxystiques positionnels bénins sont la première cause de vertiges, mais le médecin généraliste doit avant tout éliminer une... Commenter

Prescription METFORMINE ET RISQUE D’ACIDOSE LACTIQUE Abonné

Molecule de Metformine

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a récemment alerté sur le risque d’acidose lactique sous... Commenter

A découvrir