Avastin : vers un feu vert dans la DMLA ?

Avastin : vers un feu vert dans la DMLA ?

01.07.2014
  • Avastin : vers un feu vert dans la DMLA ? - 1

    Avastin : vers un feu vert dans la DMLA ?

L'Avastin® pourrait être bientôt autorisée pour traiter la DMLA, actuellement soignée par le Lucentis®, a indiqué lundi à l'AFP le rapporteur (PS) du budget rectificatif de la Sécurité sociale à l'Assemblée, Gérard Bapt. Cette autorisation pour traiter la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) devrait passer via un amendement gouvernemental au projet de loi de financement de la Sécurité sociale rectificative (PLFSSR) pour 2014, dont l'examen a débuté lundi. Gérard Bapt table sur "une économie pour la Sécurité sociale de 200 millions d'euros par an au minimum".

Si cette information se confirmait, ce serait la fin d’un feuilleton, qui dure depuis plus de deux ans. A ce jour, le seul médicament autorisé en France pour le traitement de la DMLA est le Lucentis® (ranibizuma), tandis que l'Avastin® (bevacizumab) n'est autorisé que comme anti-cancéreux. Le coût élevé du Lucentis® - qui place ce médicament en tête du coût pour les produits prescrits- avait conduit des praticiens hospitaliers à prescrire l'anticancéreux Avastin® dans la DMLA, mais la DGS a interdit cette pratique en juillet 2012 "pour préserver les impératifs de sécurité sanitaire". Marisol Touraine, avait ensuite souhaité en avril que le traitement le moins coûteux puisse être utilisée en France. Des négociations menées depuis 2012 à sa demande avec le laboratoire, via le Comité économique des produits de santé (CEPS), ont néanmoins permis des baisses de prix du Lucentis®, selon le ministère de la Santé.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Martin Winckler

Dans « l'École des soignantes », Martin Winckler imagine un système de soins utopique

Dans « l’École des soignantes »*, le généraliste écrivain Martin Winckler décrit un hôpital utopique en 2039 mis en place par une communauté urbaine en France. Les femmes y sont majoritaires et les...11

L’ARS Ile-de-France lance le recrutement d’au moins 62 généralistes salariés

.

Cela faisait partie des mesures d’urgence du plan Ma Santé 2022, annoncée par Emmanuel Macron, le recrutement au niveau national de 400... 6

Le Bas-Rhin mise sur le 116 117 pour prendre en charge les soins non programmés en journée

.

L’URPS du Bas-Rhin, soutenue par l’ARS du Grand Est a lancé lundi dernier le dispositif “Un médecin 116 117” pour répondre à la demande de... Commenter

Ophtalmologie L'OPHTALMOLOGIE DE L’ENFANT EN SOINS PRIMAIRES Abonné

Ophtalmologie

En raison de délais de consultation souvent longs, l'ophtalmologie pédiatrique envahit les soins primaires. Il incombe aux médecins... 2

Gynécologie L'ENDOMÉTRIOSE Abonné

Endométriose

Retards diagnostiques, mauvaise coordination dans la prise en charge : une grande marge de progrès demeure sur l’endométriose, pathologie... Commenter

A découvrir