Les dépenses de santé restent faibles en Europe

Les dépenses de santé restent faibles en Europe

30.06.2014
  • Les dépenses de santé restent faibles en Europe - 1

    Les dépenses de santé restent faibles en Europe

Les dépenses de santé ont redémarré en 2012 dans les pays de l'OCDE mais restent faibles en Europe notamment en raison de la réduction des dépenses de médicaments, selon de récentes statistiques publiées par l’OCDE. Elles sont en effet passées d’une moyenne de 9,3% du PIB en 2012 à 9,2% en 2011. Elles ont toutefois augmenté par rapport à leur niveau d'avant la crise (8,6%).

La France, dans le tiercé des pays les plus dépensiers

En France, ce taux était de 11,6% en 2012, le niveau le plus élevé parmi les 34 pays industrialisés de l'OCDE, après les États-Unis (16,9%) et les Pays-Bas (11,8%). En Europe, les dépenses de santé ont continué leur recul en 2012 en Grèce, en Italie, au Portugal et en Espagne, de même qu'en République Tchèque et en Hongrie. Alors que dans d'autres régions du monde, comme certains pays de l’Amérique latine, la tendance est à la hausse.

Une hausse limitée par l’essor des génériques

Reste que près de deux tiers des pays de l'OCDE enregistrent un recul de leurs dépenses de produits pharmaceutiques depuis 2009. Des réductions qui s'expliquent notamment par « le déremboursement de certains médicaments, des réductions du prix de certains médicaments et le développement du marché des génériques ». Entre 2008 et 2012, en effet, la part de marché des génériques a augmenté en moyenne de 20%, pour atteindre 24% des dépenses totales de produits pharmaceutiques en moyenne. Une hausse particulièrement importante en Espagne (+100%), en France (+60%), au Danemark (+44%) et au Royaume-Uni (+28%).

Source AFP

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Moins chers, mais source d'inégalités : un bilan mitigé des réseaux des soins

Les assureurs complémentaires rêvent toujours de pouvoir contracter avec les médecins. Une enquête menée par l'IGAS montre que plus des trois quarts des mutuelles, institution de prévoyance ou...Commenter

Bactéries résistantes : pas assez de traitements innovants en développement, selon l'OMS

.

Face à la menace croissante des bactéries résistantes la production de nouveaux antibiotiques n'est pas à la hauteur, selon l'OMS. Dans un... 2

Dépassements : la Cour des comptes casse le CAS

.

Leurs effets seraient "limités et très coûteux". Dans son rapport 2017 sur le financement de la Sécu, la Cour des comptes n'y va pas de... 1

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir