Le PLFSS rectifié met les députés en ébullition

Le PLFSS rectifié met les députés en ébullition

29.06.2014
  • Le PLFSS rectifié met les députés en ébullition - 1

    Le PLFSS rectifié met les députés en ébullition

Rude début de semaine pour Marisol Touraine qui va devoir défendre son PLFSS rectificatif pour 2014 dans une ambiance frondeuse jusque sur certains bancs de la majorité. A partir de lundi et jusqu’à mercredi est discuté dans l’hémycycle ce texte qui signe un nouveau tour de vis dans la rigueur. Le vote solennel étant prévu le 9 juillet.

Ce PLFSSR revoit légèrement à la baisse le montant des dépenses de santé pour 2014, puisqu’un nouvel Ondam devrait être défini :178,3 milliards contre 179,1 milliards initialement prévus. Cette réduction, non négligeable, de près de 1 milliard d’euros de dépenses n’est pas liée à une anticipation d’économies sur 2014. Elle est la conséquence d’un rebasage lié aux bons résultats réalisés en 2013. Les dépenses effectives de 2013 s’avèrant en effet très inférieures (de 420 millions pour les dépenses de ville et 343 sur l’hôpital) à ce qui avait été retenu lors de la définition de l’Ondam 2014. Comme l’explique le gouvernement, le nouvel Ondam rectifié pour 2014 conserve donc "un effort constant sur le niveau des dépenses de santé, c'est-à-dire en respectant le taux d’évolution sous-jacent au niveau voté pour 2014, soit 2,4 %".

A vrai dire, ce n’est pas cette mise à jour comptable qui tracasse les députés et notamment la quarataine de député frondeurs du PS. Ce texte entérine par ailleurs des baisses de cotisations pour les entreprises et prévoit des gels de prestations dont les retraites (8 millions de personnes concernées). Et c’est là que le bat blesse. Les contestataires ont déposé une vingtaine d'amendements, pour notamment supprimer des réductions de cotisations patronales et le gel des pensions de retraite supérieures à 1.200 euros. L’alliance de fait entre les "frondeurs", le reste de la gauche (Verts et front de gauche) et l'opposition qui a porté ses fruits en commission sur certains amendements, est un danger pour le gouvernement.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Lazimi

Le Dr Gilles Lazimi, pionnier dans la lutte contre les violences faites aux femmes

« Un homme violent avec sa femme, ce n’est pas un bon père » ; « Un monsieur qui frappe sa femme et les enfants qui regardent derrière c’est de la maltraitance », etc. Dans le petit bureau du...3

Les dossiers qui ont marqué l'année L’échographie en médecine générale : gadget ou révolution ?

Sonde echographie

L’échographie deviendra-t-elle aussi indispensable que le stéthoscope dans les cabinets de médecine générale ? Sans aller jusque-là, tout... 2

Zoom en vidéo [Vidéo] Google AI travaille sur le diagnostic des cancers

Google AI

D'ici quelques années, verra-t-on arriver dans nos établissements de santé des appareillages de la marque Google ? Les premiers instruments... 1

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme et mise à jour des vaccins courants sont au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir