Lèpre : la fondation Raoul Follereau épinglée par l’IGAS

Lèpre : la fondation Raoul Follereau épinglée par l’IGAS

28.06.2014
  • Lèpre : la fondation Raoul Follereau épinglée par l’IGAS - 1

    Lèpre : la fondation Raoul Follereau épinglée par l’IGAS

La Fondation Raoul Follereau, l'un des acteurs historiques de la lutte contre la lèpre, a été épinglée dans un rapport de l'Inspection générale des affaires sociales (Igas) qui vient d'être publié. Douze ans après un premier rapport qui avait critiqué "l'opacité" et les mauvais comptes de l'organisation humanitaire, l'Igas a de nouveau émis des "réserves" sur le fonctionnement de la fondation reconnue d'utilité publique depuis 1984.

Malgré la dissolution du "groupe Follereau" qui chapeautait une myriade d'organisations, la séparation des activités caritatives des activités de logement social et une simplification des structures opérationnelles mises en oeuvre à la suite du premier rapport, "l'organisation reste complexe et ne garantit pas complètement au donateur une utilisation conforme de ses dons", relève l'Igas. L'Igas relève notamment des "financements non conformes à l'objet social d'intérêt général" apportés à des communautés religieuses ou à l'enseignement privé catholique hors contrat et qui représentent 5% des missions d'aide totales. Parmi les aides contestées, l'Igas cite celle apportée depuis 2009 au Mouvement pour la canonisation de Madeleine et Raoul Follereau, soit 60.000 euros au total auxquels vient s'ajouter la mise à disposition gratuite d'un local acquis pour 315.000 euros.

Au total, la part consacrée aux missions lèpre et santé n'a cessé de baisser ces dernières années, passant de 10 millions d'euros en 1992 à 5 millions en 2012 (sur les 13 millions d'euros de fonds collectés). Dans une réaction annexée au rapport de l'Igas, la Fondation précise que les réserves n'ont "en aucun cas été constituées ou utilisées comme une +cagnotte+ qui permettrait d'agir en dehors de l'objet social de la Fondation". La Fondation rejette également les critiques sur les subventions accordées à des communautés religieuses, relevant qu'elles ne sont pas "significatives".

Source : AFP
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Femme enceinte

Good Morning Doctor [Audio] La patiente enceinte en anglais

Il existe, dans la prise en charge de la patiente enceinte (pregnant), des différences culturelles importantes entre la France et les pays anglo-saxons. Par exemple, la patiente anglo-saxonne doit...Commenter

Les portraits de l'été Première interne à avoir choisi la MG en 2018, Délia Bonis, médecin de famille par vocation

Bonis

Certains se découvrent une vocation sur le tard. Pour Délia Bonis, interne à Toulouse, et lauréate du prix spécial du Jeune généraliste... 7

Les portraits de l'été Qui est le Dr Mus, l'interne en "med-gé" aux 40 000 abonnés sur YouTube ?

Dr Mus

Avec ses lunettes noires d’intello vissées sur le nez et sa gueule d’interne pas tout à fait sorti de l’adolescence, le YouTubeur « Dr Mus... Commenter

Oganisation des soins TRAVAILLER BEAUCOUP ET TARD NUIT AU DÉPISTAGE Abonné

dépistage oc sensor

Il existe un lien entre l'horaire de consultation et la prescription des dépistages. Cet article du Jama démontre que les consultations... Commenter

Infectiologie SANTÉ DES VOYAGEURS 2019 Abonné

Vue d'avion

Comme chaque année, le BEH met à jour ses préconisations sur la santé des voyageurs. Vaccins classiques et spécifiques, chimioprophylaxie... Commenter

A découvrir