Régulation : correctionnelle pour une permanencière du Samu d’Angers

Régulation : correctionnelle pour une permanencière du Samu d’Angers

20.06.2014
  • Régulation : correctionnelle pour une permanencière du Samu d’Angers-1

Une permanencière du Samu, chargée de gérer les appels adressés au 15, et le CHU d'Angers, ont été renvoyés devant le tribunal correctionnel après le décès en 2009 d'une femme de 27 ans, faute d'une prise en charge rapide lors d'un malaise. Le 9 avril 2009, Arnaud Blot avait multiplié les appels au 15 et décrit auprès de Florence Madet, permanencière auxiliaire de régulation médicale (Parm) du Samu, le malaise dont était victime sa femme, qui avait mis au monde son troisième enfant un...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 2 Commentaires
 
JEAN MARC W Médecin ou Interne 25.06.2014 à 20h59

On a l'exemple de ce qu'est la situation lorsque l'on a des PARMs, qu'es ce que ce sera lorsque nous verrons arriver les infirmiers cliniciens?

Répondre
 
FREDERIC M Médecin ou Interne 21.06.2014 à 09h15

la complexité de l'art médical peut-elle être évaluée par une permanencière, celle-ci n'est en aucun cas responsable par contre ceux qui ont décrété qu'une permanencière doit réguler les appels sont Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
vaccins

Vaccination et aluminium, un article du Parisien sème le doute

Bombe à retardement ou pétard mouillé ? Dans son édition d’aujourd’hui le Parisien dévoile les conclusions « d’un rapport sérieux et inédit bouclé en mars mais jamais rendu public » sur la toxicité...Commenter

Saône-et-Loire : top départ pour le premier Centre départemental de santé qui recrute 30 généralistes salariés

.

C'est une première en France. La Saône-et-Loire a présenté ce mercredi lors de son assemblée départmentale la création de son Centre... Commenter

30 minutes d'activité physique évite un décès sur 12 !

sport

Un article du Lancet venant de paraître, indique qu’un décès sur 12 pourrait être évité, avec 30 minutes d’activité physique pratiquée cinq... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir