C'est arrivé le 15 juin 1238 - Naissance de Jean Pitard

C'est arrivé le 15 juin 1238Naissance de Jean Pitard

15.06.2014
  • Naissance de Jean Pitard - 1

    Naissance de Jean Pitard

Né en Normandie près de Bayeux, Jean Pitard aura été le chirurgien de trois rois, Saint Louis (1214-1270), Philippe le Hardi (1245-1285) et Philippe le Bel (1268-1314). Si son nom est passé à la postérité, c'est surtout pour avoir créé, en 1268, à la demande de Saint Louis, la confrérie de Saint-Côme et de Saint-Damien qui allait jeter pour la première fois les statuts du métier de chirurgien.

Depuis le concile de Latran, en 1215, il était interdit aux prêtres de verser le sang, ce qui avait implicitement conduit à une distinction des métiers de médecin (ou mire) et de chirurgien. Le premier, homme instruit, a une instuction livresque alors que le second est considéré comme un manuel qu'il faut néanmoins différencier du barbier, simple inciseur de peu d'instruction.

L'ordre de Saint-Côme

C'est justement pou délimiter les compétences du chirurgien et du barbier que Jean Pitard va créer la confrérie de Saint-Côme et de Saint-Damien. Désormais, les chirurgiens dits de robe longue devront passer un examen devant leurs pairs avant d'exercer alors que les chirurgiens dits de robe courte ou barbiers ne seront plus chargés que des interventions minimes, du moins dans les grandes villes. Cela n'empêchera pas cependant les barbiers de contourner ce règlement et de pratiquer des opérations réservées aux seuls chirurgiens et il faudra attendre un arrêt du parlement de Paris du 4 septembre 1425 pour que les barbiers n'aient le droit que de soigner les "plaies et les bosses".

Selon les premiers statuts de l'Ordre de Saint-Côme, les chirurgiens ne pourront s'assembler sans l'autorisation des "jurez" et devront se réunir à Saint Jacques de la Boucherie ; les chirurgiens appartenant à la confrérie s'engagent à payer une certaine somme pour être agréés et ne doivent pas révéler la teneur des examens. Ils se doivent mutuelle assistance après avoir reçu le "bonnet magistral au chapitre de l'Hôtel-Dieu de Paris". La connaissance du latin est impérative : ni les maîtres ni les bacheliers ne peuvent prendre un apprenti s'il n'est grammairien et ne parle la langue de Cicéron car, indique l'article 30, "la science de chirurgie pourrait autrement venir à néant".

Les chirurgiens, par ces nouveaux statuts, avaient également un devoir de charité et de piété, devant visiter le premier lundi de chaque mois, après la messe, tous les malades qui se présentaient à la maison de Saint-Côme. La confrérie et son collège s'était, en effet , installée dans les dépendances de l'église Saint-Côme construite en 1255 à proximité du couvent des Cordeliers.

Jean Pitard est mort en 1315 et on peut voir son buste dans le grand amphithéâtre de l'Ecole de Médecine.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
 - [VIDEO] Un maire généraliste veut forcer les remplaçants à s'installer, ils lui répondent-0

[VIDEO] Un maire généraliste veut forcer les remplaçants à s'installer, ils lui répondent

La santé n’est pas le sujet numéro 1 du Grand débat national, il est même absent des thèmes prioritaires pointés par Emmanuel Macron. Mais cela n’empêche pas les Français de vouloir évoquer le...2

400 généralistes tentés par l'exercice mixte pourraient rejoindre les hôpitaux de proximité dès 2019

Exercice mixte

Pour retrouver une offre de médecine générale dans les territoires qui en sont dépourvus, le gouvernement mise sur le recrutement de 400... Commenter

Au cinéma Plongée dans l'intime de l'univers hospitalier avec l'acteur Jérémie Renier

Ordre

« L’ordre des médecins », premier long-métrage de David Roux, raconte la vie d’un pneumologue à l’hôpital, soudainement perturbée quand sa m... Commenter

ORL DYSFONCTIONNEMENT RHINO-SINUSIEN CHRONIQUE, ÉTAPE DIAGNOSTIQUE Abonné

Dysfonctionnement rhino-sinusien chronique

Devant un dysfonctionnement rhino-sinusien chronique, il importe de ne jamais se lancer dans un traitement, notamment antibiotique et/ou... Commenter

Maladies chroniques GOUTTE : LES INFIRMIÈRES FONT MIEUX QUE LES MÉDECINS Abonné

Goutte

Cette étude anglaise du Lancet montre que la probabilité de contrôler l’uricémie et les crises chez les patients goutteux est trois fois... 1

A découvrir