Euthanasie : place aux politiques dans le procès Bonnemaison

Euthanasie : place aux politiques dans le procès Bonnemaison

15.06.2014

La législation actuelle est-elle suffisante pour la prise en charge des patients en fin de vie? Cette question délicate sera au coeur des témoignages attendus à partir de mardi au procès du docteur Nicolas Bonnemaison (voir le compte-rendu des audiences au jour le jour) qui comparaît devant la cour d'assises à Pau pour sept empoisonnements. Des praticiens hospitaliers, des professeurs de médecine, mais aussi trois anciens ministres sont attendus alors que la défense souhaite placer l'euthanasie au centre des débats.

Ancien député UMP, ancien ministre des Affaires Européennes et médecin Jean Leonetti devrait expliquer mardi 17 juin les grands principes de la loi de 2005 qui porte son nom.. L'ex-président du Conseil consultatif national d'éthique (CCNE), Didier Sicard, auteur d'un rapport en 2012 sur la fin de vie, et le président actuel, Jean-Claude Ameisen, sont également attendus, mercredi 18 et lundi 23 juin. On entendra aussi l'ex-ministre déléguée aux Personnes âgées, la cancérologue Michèle Delaunay, et l'ancien ministre de la Santé, Bernard Kouchner le vendredi 20 juin. Le même jour, le Conseil d'Etat examinera un autre dossier sensible lié à la fin de vie, celui de Vincent Lambert, tétraplégique en état végétatif dont la famille se déchire à propos de son maintien ou non en vie.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 5 Commentaires
 
Jean Luc D Médecin ou Interne 15.06.2014 à 19h33

Le legislateur connait mal la pratique actuelle.
Il espére à chaque loi y remédier.
Prétendre que toute personne qui en fait la demande peut ou pourra bénéficier de soins palliatifs ( en équipe Lire la suite

Répondre
 
bertrand h Médecin ou Interne 15.06.2014 à 19h14

PAS DE LONG COMMENTAIRE ; SIMPLEMENT SOUHAITER QUE LA LOI ACTUELLE ( QUI EST PAL MAL DU TOUT) NE DEVIENNE PAS UNE USINE À GAZ SI LES POLITICIENS,ENARQUES ET AUTRES S'EN MELENT !!PLACE AUX MÉDECINS Lire la suite

Répondre
 
Evelyne C Médecin ou Interne 15.06.2014 à 19h13

Quelle hypocrisie, quelle honte pour la profession médicale de laisser ce praticien seul contre tous !

Répondre
 
CHRISTIAN T Médecin ou Interne 15.06.2014 à 21h55

A E . C: rien à rajouter,merci
christian tomatis retraité

Répondre
 
Evelyne C Médecin ou Interne 16.06.2014 à 18h52

Il n’y a rien à espérer d’une assemblée de politiciens en l’état actuel des choses, il n’y a rien à attendre également d’un ministre qui n’est pas éduqué pour comprendre le sujet !

Nous trempons Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Agnès Buzyn annonce la mise en œuvre de la recertification des médecins

Agnès Buzyn avait déjà plutôt séduit l’Ordre des médecins lors de ses discours. La ministre de la Santé pourrait bien avoir à nouveau marqué des points importants jeudi matin lors de l’ouverture du...2

Le Cytotec sera retiré du marché en mars 2018

Cytotec

Le laboratoire Pfizer France vient d'annoncer sa décision de retirer du marché français le Cytotec à partir du 1er mars 2018.  Le Cytotec... Commenter

Violences obstétricales : les propositions des professionnels de la naissance

.

Pas question pour les professionnels de la naissance de laisser enfler la récente polémique sur les violences obstétricales sans réagir. La... Commenter

Sécurité alimentaire LES COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES DESTINÉS AUX SPORTIFS Abonné

Complements alimentaires

Une alimentation équilibrée, diversifiée et privilégiant les aliments de haute densité nutritionnelle suffit à satisfaire les besoins... 1

Recherche en Médecine Générale INFECTION URINAIRE : DIAGNOSTIC TROP EMPIRIQUE Abonné

Bandelette urinaire

La prise en charge des infections urinaires (IU) a fait l’objet de recommandations en 2008 publiées par l’Assaps, puis d’une actualisation... 2

A découvrir