Addictologie - Laurence Cottet* : « Briser le tabou de la femme et de l’alcoolisme »

AddictologieLaurence Cottet* : « Briser le tabou de la femme et de l’alcoolisme »

13.06.2014

Plus vulnérables aux effets de l’alcool que l’homme, les femmes en paient le prix fort tant elles sont susceptibles de développer un sentiment de honte ou de culpabilité qui les empêche de demander de l’aide. Mais la guérison est possible. sLaurence Cottet peut en témoigner. Après dix années d’alcoolisme, elle a réussi à arrêter et a construit une méthode de bon sens déjà appliquée avec succès dans le service d’addictologie de l’hôpital de Valence.

  • Laurence Cottet* : « Briser le tabou de la femme et de l’alcoolisme » - 1
Le Généraliste. Comment êtes vous tombée dans le piège de l’alcool ?

Laurence Cottet. Je n’ai rien vu venir avec l’alcool : l'environnement professionnel, les ivresses avec les amis, la consommation mondaine, avec mon époux que j’ai perdu à l’âge de 35 ans, puis solitaire et honteuse, le « toujours plus ». C’était l’alcool pour ses effets psychotropes. Au final, ce fut un coma éthylique, une dépression, une humeur fluctuante, des tentatives de suicide…

Dans votre histoire, le fait d...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Généraliste
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Généraliste
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Recertification

Reagjir dit oui à la recertification avec une visite obligatoire chez un médecin du travail

Le ministère de la Santé souhaite instaurer une recertification périodique des compétences des médecins. Un groupe de travail piloté par l'ex-doyen de Paris VI, le Pr Serge Uzan, doit remettre...12

Lyme : une erreur diagnostique dans plus de 80% des cas, d'après une étude française

Lyme

Une étude faite auprès de 301 patients ayant consulté entre janvier 2014 et décembre 2017 pour une suspicion de maladie de Lyme, a été... 1

La moitié des médecins pensent que l'IA et les robots feront partie de leur quotidien en 2030

Robot

Comment les médecins envisagent-ils leur pratique dans 10, 20, 30 ans ?  La MACSF s'est intéressée à l'impact des nouvelles technologies... Commenter

Addiction LA PRISE EN CHARGE DE L’ARRÊT DU TABAC EN MÉDECINE GÉNÉRALE Abonné

Cigarette ecrasee

Le taux de succès dans l'arrêt du tabac dépend de l'intensité du suivi et du traitement pharmacologique associés. Il faut en moyenne quatre... Commenter

Dermatologie L’ÉRYTHÈME NOUEUX Abonné

érythème

Cette hypodermite se caractérise cliniquement par des nodules érythémateux, localisés principalement au niveau des jambes. Elle peut être... Commenter

A découvrir