Les maladies mentales font peur aux Français

Les maladies mentales font peur aux Français

11.06.2014
  • Les maladies mentales font peur aux Français  - 1

    Les maladies mentales font peur aux Français

Les maladies mentales, qui touchent une personne sur cinq à un moment de leur vie, restent très mal connues des Français, avec des craintes et des idées reçues persistantes, selon un sondage Ipsos rendu public mercredi. Malgré une petite évolution des perceptions depuis 2009, les peurs restent grandes : la moitié des personnes interrogées se déclarent a priori gênées de vivre sous le même toit, 35% de travailler et 30% de partager un repas avec une personne atteinte de troubles mentaux.

45% des personnes interrogées estiment également que les malades mentaux sont dangereux pour les autres tandis que 54% pensent qu'ils doivent être assistés dans leur vie de tous les jours. La méconnaissance des maladies concernées est aussi flagrante : plus de la moitié (56%) des personnes interrogées sont capables de citer la schizophrénie, 26% les troubles bipolaires et 18% la dépression, mais 46% confondent les maladies mentales avec des maladies neurologiques comme Alzheimer ou Parkinson. Certaines citent même la trisomie dans les maladies mentales.

Alors que plus d'un Français sur deux (58%) déclare être concerné par ces maladies, dont 13% personnellement (8 points de plus qu'en 2009), la très grande majorité d'entre eux ne se sent pas suffisamment informée. 9 sur 10 déclarent manquer d'informations sur la prévention des maladies mentales, 70% ne pas connaître les structures disponibles en cas de problème de santé mentale et plus de la moitié ne pas savoir quel professionnel de santé consulter. 78% sont mal ou pas informés sur les traitements existants.


Le sondage a été réalisé du 17 au 23 avril dernier auprès d'un échantillon représentatif de 1.002 Français âgés de plus de 18 ans pour le compte de la Fondation FondaMental et du groupe Klesia, un acteur majeur de la protection sociale.
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Congrès Isnar

En direct du Congrès de l'Isnar-IMG Agnès Buzyn rassure les internes sur la coercition, mais botte en touche sur les conditions de travail

Après un rendez-vous manqué l’année dernière à cause des intempéries, la ministre de la Santé était cette année bien présente physiquement au 20e Congrès de l’Intersyndicale des internes de...3

[VIDEO] Accès des salariés, indépendance des actions en Congrès, organisme pro-syndicats ... la directrice générale de l'ANDPC répond à vos questions - 2/2

[VIDEO] Accès des salariés, indépendance des actions en Congrès, organisme pro-syndicats ... la directrice générale de l'ANDPC répond à vos questions - 2/2-0

Les médecins ont encore un an pour répondre à leur obligation triennale de développement professionnel continu (DPC). Les généralistes... Commenter

Téléconsultation, télé-expertise : qu'est-ce que ça change ? Deux généralistes témoignent

Adrien Naegelen et Nicolas de Chanaud

À l'occasion d'un colloque sur la télémédecine en libéral, organisé par l'URPS Ile-de-France jeudi dernier, deux jeunes généralistes parisie... 2

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir