Sondage - Plus de problèmes de visions, mais moins de visites chez l’ophtalmo

SondagePlus de problèmes de visions, mais moins de visites chez l’ophtalmo

09.06.2014
  • Plus de problèmes de visions, mais moins de visites chez l’ophtalmo - 1

    Plus de problèmes de visions, mais moins de visites chez l’ophtalmo

Les Français espacent de plus en plus leur visite chez l'ophtalmologue, selon l'enquête Baromètre 2014 de la santé visuelle. Ce baromêtre estime à 72% la proportion de personnes qui ont fait contrôler leur vue dans les deux dernières années en 2014 contre 78% en 2013. Selon lcette enquête réalisée par OpinionWay pour l'Association nationale pour l'amélioration de la vue (AsnaV) qui regroupe l'ensemble de la filière (fabricants, opticiens, ophtalmologues, etc), 33% changent de lunettes tous les 4 ans ou plus, contre 20% en 2013. Les parents semblent aussi prêter moins attention à la santé visuelle de leurs enfants : seuls 53% les emmènent faire un contrôle de la vue régulièrement (contre 63% en 2013). Par ailleurs ceux qui jugent utile de contrôler la vue de leurs enfants avant l'âge de 3 ans régressent à 37% (contre 48% en 2013).

Pour autant, 29% des personnes interrogées et 40% des 16-24 ans disent avoir ressenti des troubles visuels (fatigue oculaire, picotements, migraine, flou..) à cause du temps passé devant un écran. Cela pourrait expliquer pourquoi 51% des Français souffrent de problèmes de vision de près (en hausse de 7 points comparé à 2013), selon l'AsnaV. Lorsqu'ils ont constaté un trouble visuel, 39% ont réduit le temps passé devant les écrans; une proportion qui atteint 53% chez les jeunes. Mais consulter dans ces cas un médecin ou l'ophtalmologue représente une démarche minoritaire (22% des personnes interrogées, 17% des jeunes). Au passage, 82% jugent négativement les mesures envisagées par le gouvernement pour réduire le remboursement par les assurances complémentaires.

Baromètre-AsnaV-OpinionWay réalisé du 28 mars au 11 avril par téléphone auprès d'un échantillon représentatif de 805 personnes de 18 ans et plus, et de 300 jeunes de 16-24 ans (méthode des quotas).
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Visite à domicile

À Niort, quatre médecins lancent un service de visite à domicile

À Niort (Deux-Sèvres), deux médecins en activité et deux jeunes confrères sur le point de présenter leur thèse, ont lancé lundi 21 janvier l'association « SOS Niort 79 », pour répondre aux demandes...5

L'aspirine en prévention primaire : le Jama pointe les risques de saignements majeurs

Aspirine

Un nouveau travail, publié par le Jama, montre qu'en prévention primaire, les bénéfices cardiovasculaires de l'aspirine sont contrebalancés... Commenter

La téléconsultation permet aux patients chroniques de voir plus souvent leur médecin traitant selon une étude

.

La téléconsultation dans le cadre du parcours de soins est remboursée depuis le 15 septembre dernier mais cette pratique est encore à la... 1

ORL DYSFONCTIONNEMENT RHINO-SINUSIEN CHRONIQUE, ÉTAPE DIAGNOSTIQUE Abonné

Dysfonctionnement rhino-sinusien chronique

Devant un dysfonctionnement rhino-sinusien chronique, il importe de ne jamais se lancer dans un traitement, notamment antibiotique et/ou... Commenter

Maladies chroniques GOUTTE : LES INFIRMIÈRES FONT MIEUX QUE LES MÉDECINS Abonné

Goutte

Cette étude anglaise du Lancet montre que la probabilité de contrôler l’uricémie et les crises chez les patients goutteux est trois fois... 2

A découvrir