Les routiers manquent de sommeil

Les routiers manquent de sommeil

18.05.2014
  • Les routiers manquent de sommeil - 1

Une récente enquête encadrée par les médecins de l'Unité du sommeil de l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches pointe une nouvelle fois les liaisons dangereuses entre travail, conduite et manque de sommeil. Selon cette étude sur le sommeil des routiers, dont les résultats sont publiés samedi, trois conducteurs de poids lourds sur quatre ont roulé récemment sur des lignes blanches sonores le long de la bande d'arrêt d'urgence par inattention ou manque de sommeil. On apprend aussi de cette étude de la fondation Vinci Autoroutes que plus d'un conducteur de poids lourd sur quatre (28 %) dort moins de 6 heures avant de prendre la route pour un long trajet et près d'un sur trois (30 %) s'estime susceptible d'avoir un accident à cause de la somnolence. Parmi ces 30 % de routiers, 59 % ont connu un "presque accident" pour cause de somnolence au cours de l'année précédent l'enquête.

Le docteur Maria-Antonia Quera-Salva, qui a dirigé l'étude, constate que "les conducteurs de poids lourds dorment plus dans leur camion que chez eux". "Ils doivent donc être attentifs à préserver une quantité de sommeil suffisante les jours qui précèdent le départ de manière à ne pas débuter leur trajet avec une dette de sommeil". Autre danger : seul une minorité de routiers (41 %) déclare s'arrêter au moins une fois après deux heures de conduite. Pour lutter contre le risque d'endormissement au volant, 35 % des routiers écoutent la radio, 15 % grignotent et 12 % ont même recours au téléphone, note l'étude. Moins fréquent, mais plus préoccupant : 5 % avoue également se servir délibérement des bandes blanches sonores pour les guider dans leur conduite...

Enquête réalisée de façon anonyme auprès d'un échantillon de 375 conducteurs en 2011 et 2012.
Source : Legeneraliste.fr
Commentez 1 Commentaire
 
JEAN V Autre Professionnel Santé 19.05.2014 à 09h40

De toutes façons des dangers publics et un lobby hautement réactionnaire.

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Moins chers, mais source d'inégalités : un bilan mitigé des réseaux des soins

Les assureurs complémentaires rêvent toujours de pouvoir contracter avec les médecins. Une enquête menée par l'IGAS montre que plus des trois quarts des mutuelles, institution de prévoyance ou...Commenter

Bactéries résistantes : pas assez de traitements innovants en développement, selon l'OMS

.

Face à la menace croissante des bactéries résistantes la production de nouveaux antibiotiques n'est pas à la hauteur, selon l'OMS. Dans un... 2

Dépassements : la Cour des comptes casse le CAS

.

Leurs effets seraient "limités et très coûteux". Dans son rapport 2017 sur le financement de la Sécu, la Cour des comptes n'y va pas de... 1

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir