Villiers-le-Bel - 4 bougies pour la première maison de santé d’Ile-de-France

Villiers-le-Bel4 bougies pour la première maison de santé d’Ile-de-France

17.05.2014
  • 4 bougies pour la première maison de santé d’Ile-de-France - 1

Des portes ouvertes pour célébrer son anniversaire. Le cabinet Médical Val de France, situé à Villiers le Bel (Val d’Oise) a fêté vendredi ses 4 ans d’existence. Ouverte en 2010 la maison de santé a permis d’enrayer une spirale négative sur l’offre de soins de la ville. « En 2006 nous avions fait un bilan et constaté qu’entre 2000 et 2006 la ville avait connu 15 départs contre 6 installations et que 50% des médecins de la ville avait plus de 60 ans. Ça n’allait donc pas s’arranger. Il fallait faire quelque chose » explique Alexandre Grenier gérant du cabinet. Pas facile de résoudre cette équation, alors même que quelques mois plus tard, en novembre 2017, cette banlieue de la grande couronne au nord de Paris fera les Unes des journauxpour des échauffourées avec la police... En 2007 avec l’aide de la municipalité une réflexion est donc entamée pour voir ce qu’il est possible de faire : « à l’époque le terme maison de santé n’existait même pas », rappelle le responsable.

Et c’est en mai 2010 que la structure ouvre ses portes. Elle réuni aujourd’hui 20 professionnels de santé-libéraux et prend en charge 300 patients quotidiennement. « Nous avons fait venir 12 nouveaux professionnels de santé notamment grâce aux installations et aux équipements proposés ». Parmi ces 12 professionnels, 3 médecins généralistes supplémentaires.

« Nous avons expérimenté tout ce qu’il y avait à expérimenter »

L’organisation du cabinet médical permet aussi la mise en place de divers dispositifs « Nous avons expérimenté tout ce qu’il y avait à expérimenter » souligne Alexandre Grenier. Le médecin généraliste Maria Pia Pringault arrivée en mai 2010 s’occupe notamment de coordonner les programmes d’éducation thérapeutique « Nous sommes signataires de l’expérimentation vague 1 des nouveaux modes de rémunération. Et à ce titre nous venons de mettre en place un programme d’éducation thérapeutique autour de l’obésité. Nous avons déjà eu deux ateliers de deux heures avec l’intervention de deux ou trois professionnels de santé. C’est le début mais ça fonctionne bien pour l’instant».

Au rayon des investissements de la maison de santé, il faut noter également que parmi les professionnels, quatre sont maîtres de stage à Paris VII et accueillent donc externes et internes dans le cabinet.

Faire passer le mot

Vendredi après-midi de 13h00 à 20h00 la maison de santé a donc ouverte ses portes aux curieux « De nombreux élus d’autres villes ou des professionnels de santé sont intéressés et veulent savoir comment on s’y est pris, comme ça fonctionne. C’était donc l’occasion de faire visiter la structure et de répondre aux questions de chacun. » souligne Alexandre Grenier

Amandine Le Blanc
Source : Legeneraliste.fr
Commentez 3 Commentaires
 
colette j Médecin ou Interne 19.05.2014 à 06h33

ce qui n'est pas précisé non plus ,c'est l'ambiance détestable qui y règne

Répondre
 
FRAN?OIS-MARIE T Médecin ou Interne 17.05.2014 à 22h02

Ce que l'article ne précise surtout pas, ce sont les coûts de fonctionnements de ce type de structures ( probablement stratosphériques: il y a même un gérant!), comparés au tarifs opposables du Lire la suite

Répondre
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 17.05.2014 à 19h03

L'article ne dit pas si les praticiens sont salariés ou libéraux.
N.B. Le terme "maison de santé" existe depuis bien longtemps, mais désignait, et désigne toujours, des établissements psychiatriques Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Reportage Télémédecine : test grandeur nature dans le Grand Est

C’est depuis l’ancienne animalerie remise à neuf du vieil hôpital de Strasbourg, aujourd’hui siège de la société Hopimédical, que le lancement officiel du chantier a eu lieu le 11 septembre, auprès...Commenter

Dossier congrès

Maladie athéromateuse40 ans d’angioplastie... et encore des questions Abonné

ouv

Quarante ans après la première intervention chez l’homme, l’angioplastie a révolutionné la prise en charge des syndromes coronariens et la... Commenter

Stratégie nationale de santé Concertation Buzyn : les syndicats de médecins mi-satisfaits mi-inquiets... Abonné

.

La ministre a mis au point en début de semaine une Stratégie Nationale de Santé (SNS) en quatre points qui sera la feuille de route du... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir