Courrier des lecteurs - Que fait le Gemme pour l’innovation thérapeutique ?

Courrier des lecteursQue fait le Gemme pour l’innovation thérapeutique ?

08.05.2014

C’est avec un certain amusement, que j’ai pris en compte des invectives du Gemme qui souhaite obliger les prescripteurs à modifier leur comportement vis-à-vis du générique.

Il est vrai que la France est un des pays européen qui boude le plus les génériques. Il est vrai que les génériques permettent de réaliser des économies (pas forcément aussi mirobolantes que nous le pensons).

Cependant, dans cette histoire, nous oublions un des éléments qui fait la force de notre profession : l’innovation thérapeutique.

Grâce aux progrès réalisés au début du XXe siècle, nous avons pu traiter la tuberculose, la syphilis, combattre avec un succès non négligeable la maladie de Hodgkin… Or, toutes ces découvertes n’ont pu se réaliser sans le concours de la recherche. Et, qui dit recherche dit budget dédié à cette quête.

Bien entendu, les laboratoires pharmaceutiques n’ont pas lésiné sur les astuces permettant de récupérer les sommes investies lors du développement des molécules novatrices (car la recherche est très onéreuse).

Actuellement, la crise économique aidant, nous sommes contraints de modifier notre position vis-à-vis des firmes pharmaceutiques au profit des génériqueurs. Les conséquences se feront rapidement sentir, et les scientifiques nous promettent de gros soucis concernant l’antibiothérapie, le traitement des maladies des PVD….

À côté de cela, le GEMME veut contraindre les praticiens à prescrire leurs produits moins onéreux ! Tout cela semble aller dans le bons sens, mais quels sont les investissements que ces laboratoires réalisent pour la recherche. Aucun ! Pourquoi dans de telles conditions le gouvernement ne peut pas les contraindre à se réunir pour se doter d’une unité de recherche digne de ce nom ? Sans cela, je pense qu’il faut également donner la possibilité aux grandes forces de vente (sous contrôle bien entendu) de se lancer dans ce marché… car le générique n’est-il pas le discount du médicament ?

Dr Pierre Frances, Banyuls-sur-Mer (Pyrénées-Orientales)
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
G Perez

Les portraits de l'été Le Dr Perez veut aider les diabétiques à échapper aux médicaments grâce à l’activité physique

« Les patients diabétiques n’ont pas d’équilibre alimentaire et ne font pas d’activité physique. Cela fait naître la maladie, avant de l’entretenir. » Tel fut le premier constat du Dr Gaëlle Perez,...4

Les dossiers qui ont marqué l'année Le cloud, ennemi du secret médical ?

Visu Lead p10-12

Applis santé, objets connectés, services de rendez-vous en ligne... À l’ère du tout numérique, les données de santé n’ont jamais été aussi... Commenter

Zoom en vidéo [Vidéo] Exposition des adolescents à la pornographie : une hausse inquiétante, alertent les gynécologues

adolescent et ordinateur

C’est un appel solennel qu’a souhaité lancer aujourd’hui le collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF) : face à... 1

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme et mise à jour des vaccins courants sont au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir