Les décès par violences conjugales reculent

Les décès par violences conjugales reculent

07.05.2014

Avec 146 victimes en 2013 contre 174 en 2012, les décès par violences conjugales sont en léger recul, selon une étude publiée aujourd’hui par les ministères de l'Intérieur et des Droits des femmes.

En 2013, 121 femmes et 25 hommes sont décédés sous les coups de leurs compagnons ou ex-compagnons, soit près de 20% des homicides de toute nature répertoriés au cours de l'année écoulée, selon le ministère de l'intérieur.

Dans plus des trois-quarts des cas, les « agresseurs » ont utilisé une arme (blanche ou à feu). Dans 50% des cas, la victime avait déjà subi des violences sous diverses formes au sein du couple. Par ailleurs, on constate dans plus de la moitié des cas la présence de substances (alcool, stupéfiants, médicaments psychotropes) susceptible d’altérer le discernement de l’auteur ou de la victime au moment des faits.

Prise de conscience

"Ces chiffres en baisse sont le signe d'une prise de conscience de la société" et "encouragent le gouvernement à poursuivre son action", estiment les 2 ministères dans un communiqué conjoint.

Témoin de cette sensibilisation, depuis la mise en œuvre du 4e plan interministériel de prévention et de lutte contre les violences faites aux femmes en Novembre dernier, les appels mensuels au 3919, numéro gratuit destiné aux femmes victimes de violences, ont presque doublé passant de 4.000 à 7.000 en six mois.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
ouv

Maladie athéromateuse40 ans d’angioplastie... et encore des questions

Quarante ans après la première intervention chez l’homme, l’angioplastie a révolutionné la prise en charge des syndromes coronariens et la cardiologie interventionnelle s’attaque désormais à d...Commenter

Vaccination et aluminium, un article du Parisien sème le doute

vaccins

Bombe à retardement ou pétard mouillé ? Dans son édition d’aujourd’hui le Parisien dévoile les conclusions « d’un rapport sérieux et inédit... 2

Saône-et-Loire : top départ pour le premier Centre départemental de santé qui recrute 30 généralistes salariés

.

C'est une première en France. La Saône-et-Loire a présenté ce mercredi lors de son assemblée départmentale la création de son Centre... 8

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir