Electrosensibilité : l'Académie de médecine désapprouve le financement public de dispositifs « anti-ondes »

Electrosensibilité : l'Académie de médecine désapprouve le financement public de dispositifs « anti-ondes »

07.05.2014
  • Electrosensibilité : l'Académie de médecine désapprouve le financement public de dispositifs « anti-ondes »  - 1

    Electrosensibilité : l'Académie de médecine désapprouve le financement public de dispositifs « anti-ondes »

Alors que le Conseil Général de l'Essonne vient d'accorder une aide financière à une personne électrosensible, pour lui permettre d'acquérir des dispositifs "anti-ondes », l'Académie de médecine s'interroge sur la pertinence de cette décision.

Pour les sages de la rue Bonaparte : « légitimer de la sorte ces dispositifs anti-ondes revient à conforter une croyance dans la réalité de l'effet des ondes sur l'organisme, alors que nous ne disposons physiologiquement d'aucun système sensoriel sensible à ces ondes et que plus de 40 études en aveugle à travers le monde ont démontré que les personnes électrosensibles incriminent les ondes sans savoir faire la différence entre un émetteur de radiofréquences éteint ou allumé ».

Par ailleurs, « aucune étude sérieuse ne confirme l'efficacité des dispositifs anti-ondes sur la santé ».

Selon l’Anses, l’hypersensibilité électromagnétique est définie par trois critères : la perception par les sujets de symptômes fonctionnels divers non spécifiques (fatigue, maux de tête, symptômes cutanés, etc.), l’attribution par les sujets eux-mêmes de ces symptômes à une exposition à des champs électromagnétiques et l’absence de constatation clinique et biologique permettant d’expliquer ces symptômes.

Si la réalité du vécu des personnes concernées semble incontestable, "il n’y a pas, à ce jour, de preuve expérimentale et reproductible d’un lien de causalité entre une exposition à des champs électromagnétiques et ces symptômes fonctionnels » estimaitl’Agence dans un son avis de Novembre dernier sur « radiofréquence et santé ».

Pour autant, compte tenu de la quantité importantes de publications récentes ou en cours relatives au sujet , l’Anses avait annoncé à l’époque avoir « décidé d’accorder une attention particulière à l’hypersensibilité électromagnétique en lui consacrant ultérieurement en 2014 un rapport dédié ».

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Le budget de la Sécu pour 2019 dévoilé Fin du « NS » manuscrit, prévention chez l'ado, vaccination en pharmacie... ce qui change pour vous

Le Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2019 était présenté ce mardi matin à Bercy par le ministre de l'Action et des comptes publics Gérald Darmanin et la ministre de la...2

Le CCNE dit oui à la PMA et aux diagnostics prénataux, mais non à une nouvelle loi sur la fin de vie

CCNE

« C’est un avis qui n’est pas consensuel mais dans lequel nous avons essayé de faire émerger un assentiment majoritaire. » Le Pr Jean-Franço... 3

Le trou de la Sécu sera comblé en 2019, assure le gouvernement

.

Le redressement des comptes sociaux se poursuit et devrait se traduire par un retour à l'équilibre de la Sécurité sociale en 2019. Une... 1

Addiction LA PRISE EN CHARGE DE L’ARRÊT DU TABAC EN MÉDECINE GÉNÉRALE Abonné

Cigarette ecrasee

Le taux de succès dans l'arrêt du tabac dépend de l'intensité du suivi et du traitement pharmacologique associés. Il faut en moyenne quatre... Commenter

Dermatologie L’ÉRYTHÈME NOUEUX Abonné

érythème

Cette hypodermite se caractérise cliniquement par des nodules érythémateux, localisés principalement au niveau des jambes. Elle peut être... Commenter

A découvrir