DPC : CSMF et SML réagissent au rapport de l’Igas

DPC : CSMF et SML réagissent au rapport de l’Igas

05.05.2014
  • DPC : CSMF et SML réagissent au rapport de l’Igas  - 1

Après les propositions de l’Inspection générale des affaires sociales (Igas) pour reformer le DPC, contenues dans un rapport remis à la ministre de la Santé la semaine dernière, la CSMF appelle le gouvernement à prendre des décisions. « Il faut que les pouvoirs publics prennent leurs responsabilités » clame, lundi, dans un communiqué, le syndicat de Jean-Paul Ortiz qui semble d’accord avec le constat établi par les inspecteurs de l’Igas ces derniers déplorant une mauvaise gestion du DPC. Cependant, la CSMF juge « irresponsable » d’engager une nouvelle réforme de la formation continue et de l’évaluation des pratiques professionnelles des médecins libéraux.

Tout en demandant au gouvernement de bouger sur ce dossier, la CSMF met en vant ses priorités. Si le syndicat demande un financement du DPC obligatoire dès lors que le DPC l’est, il veille aussi à ce que les règles du jeu ne soient pas changées « sans concertation ». Ensuite, pour la CSMF, « la gouvernance du DPC doit être revue de façon à redonner davantage de pouvoir aux professionnels de santé et à leurs organisations syndicales ». Enfin, le dispositif informatique d’inscription, dont la lourdeur a été pointée du doigt par l’Igas, doit, selon la CSMF être « simplifié ».

Même son de cloche du côté du SML qui insiste sur la « simplification urgente des procédures » et fait remarquer que le financement du dispositif reste « totalement insuffisant ». Même si le SML considère que le rapport de l’Igas doit être suivi d’effets « dans les meilleurs délais », il n’est pas d’accord sur tout avec les inspecteurs. Certaines recommandations ne lui paraissent pas aller dans le bon sens. Par exemple, souligne le SML, le fait d’apprécier l’obligation de DPC sur une période de 3 ans ou le fait de réintégrer la formation de formateurs dans le montant du forfait de chaque médecin.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 3 Commentaires
 
JACQUES B Médecin ou Interne 05.05.2014 à 22h46

Ou est passé l'argent de nos cotisations à la formation medicale ?
En tant que médecin libéral on nous prélève chaque année pour la formation . A quoi a pu servir tout cet argent ?
C'est comme pour Lire la suite

Répondre
 
JACQUES B Médecin ou Interne 05.05.2014 à 22h42

pourtant il était facile de faire un calcul simple digne du CP pour connaître le prix du DPC avant de le lancer : nombre de médecins*somme allouée par médecin*coefficient de coût de l'OGDPC . Mais Lire la suite

Répondre
 
louis pierre j Médecin ou Interne 05.05.2014 à 21h22

J'ai connu une période de ténèbres durant laquelle le formation continue était financée par les labos (j’ose à peine écrire le mot). Les médecins, que l’on considérait alors contre toute évidence Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Internat : les nouveaux stages en médecine générale font des jaloux...

Touche pas à mes stages ! La dernière initiative des deux conférences des présidents de CME et des directeurs de centres hospitaliers ne plait pas du tout au Syndicat national des enseignants de...8

Pour « 60 millions de consommateurs » : les séniors sont en overdose de médicaments

.

Une étude publiée ce jour dans « 60 millions de consommateurs » révèle que « 20% des plus de 65 ans prennent en continu au moins sept... Commenter

Soins à domicile : en Ile-de-France, les généralistes préfèrent travailler avec les paramédicaux que recourir à l'HAD

.

En Ile-de-France, les médecins généralistes prennent en charge, en moyenne, six patients complexes à domicile par semaine. Telle est la... 6

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir