Ségolène Royal lance la croisade contre les pertubateurs endocriniens

Ségolène Royal lance la croisade contre les pertubateurs endocriniens

29.04.2014
  • Ségolène Royal lance la croisade contre les pertubateurs endocriniens - 1

    Ségolène Royal lance la croisade contre les pertubateurs endocriniens

Ségolène Royal s’est trouvé un nouveau cheval de bataille. Alors que de récentes études inquiétantes ont encore été publiées ces jours derniers sur les dangers du bisphénol A, la nouvelle ministre de l’Ecologie a décidé de mettre le turbo dans la lutte contre les perturbateurs endocriniens.

Dans la matinée de mardi le Conseil national de la transition énergétique (CNTE) lui a soufflé une stratégie nationale contre les perturbateurs endocriniens qui était promise depuis la première conférence environnentale du quinquennat en septembre 2012. Elle prévoit notamment de "soutenir la recherche", "développer l'innovation dans l'industrie" en promouvant des produits de substitution non toxiques ou "améliorer l'information des citoyens".

Plus de BPA dans les tickets de caisses

Mais avant même la publication de cette stratégie "dans les tout prochains jours", Ségolène Royal a mis en avant des mesures qu'elle souhaiterait être rapidement mises en oeuvre. Elle va demander aux entreprises de distribution et aux banques d'éliminer le bisphénol A dans les tickets de caisse et reçus de carte bancaire, "sans attendre des normes ou des lois". Et la ministre se fait fort de proposer "dans les prochaines semaines" à l'Union européenne de "demander la substitution du bisphénol A" dans ces tickets. La ministre souhaite aussi un renforcement des contrôles concernant l'éventuelle présence dans les jouets de phtalates, une substance interdite pour tous les jouets destinés aux enfants de moins de trois ans au niveau européen. Mme Royal a Enfin, elle a demandé à l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) une expertise ciblée sur cinq substances "suspectées d'être des perturbateurs endocriniens", dont les methyl-parabènes, utilisés comme conservateurs dans les aliments ou des produits pharmAceutiques.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Congrès Isnar

En direct du Congrès de l'Isnar-IMG Agnès Buzyn rassure les internes sur la coercition, mais botte en touche sur les conditions de travail

Après un rendez-vous manqué l’année dernière à cause des intempéries, la ministre de la Santé était cette année bien présente physiquement au 20e Congrès de l’Intersyndicale des internes de...3

[VIDEO] Accès des salariés, indépendance des actions en Congrès, organisme pro-syndicats ... la directrice générale de l'ANDPC répond à vos questions - 2/2

[VIDEO] Accès des salariés, indépendance des actions en Congrès, organisme pro-syndicats ... la directrice générale de l'ANDPC répond à vos questions - 2/2-0

Les médecins ont encore un an pour répondre à leur obligation triennale de développement professionnel continu (DPC). Les généralistes... Commenter

Téléconsultation, télé-expertise : qu'est-ce que ça change ? Deux généralistes témoignent

Adrien Naegelen et Nicolas de Chanaud

À l'occasion d'un colloque sur la télémédecine en libéral, organisé par l'URPS Ile-de-France jeudi dernier, deux jeunes généralistes parisie... 2

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir