Baclofène : 5 semaines de RTU, 600 médecins et 1400 bénéficiaires

Baclofène : 5 semaines de RTU, 600 médecins et 1400 bénéficiaires

29.04.2014
  • Baclofène : 5 semaines de RTU, 600 médecins et 1400 bénéficiaires - 1

    Baclofène : 5 semaines de RTU, 600 médecins et 1400 bénéficiaires

Cinq semaines après la délivrance de la RTU (recommandation temporaire d’utilisation) concernant le baclofène, l’ANSM dresse un premier état des lieux de l’expérience. Selon les chiffres présentés par l’Agence ce matin, 600 médecins auraient franchit le pas à ce jour et se seraient inscrits sur le portail dédié (https://www.rtubaclofene.org) en vue d’une éventuelle prescription. Avec une prescription effective pour un peu plus de la moitié d’entre eux (54%). Côté patients, l’ANSM recense 1400 patients enregistrés -dont près d’un tiers qui ne bénéficiaient d’aucune prescription de baclofène au préalable-, avec une montée en puissance régulière depuis mi Mars.

« Cela démarre donc tranquillement » estime le Dr Florent Perin-Dureau (directeur de la direction des médicaments en neurologie, psychiatrie, antalgie, rhumatologie, pneumologie, ORL, ophtalmologie et stupéfiants). Tout en reconnaissant que ces chiffres restent faibles comparés aux 50 000 à 100 000 patients alcoolo-dépendant utilisateurs de baclofène hors AMM « recensés » en 2012 par la CNAM. Pour le Pr Dominique Maraninchi, directeur général de l’ANSM, l’expérience est « plutôt un succès » dans la mesure où elle montre « que ce type de pratiques peut entrer dans les moeurs ».

A la rentrée, un bilan plus détaillé à 6 mois devrait permettre de mieux cerner le profil des prescripteurs et des patients bénéficiaires de ce dispositif. Accordée le 14 Mars, cette première RTU permet aux praticiens de prescrire du baclofène hors AMM, mais dans un cadre réglementaire, à leurs patients alcoolo-dépendants après échec des autres traitements disponibles.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Recertification

Reagjir dit oui à la recertification avec une visite obligatoire chez un médecin du travail

Le ministère de la Santé souhaite instaurer une recertification périodique des compétences des médecins. Un groupe de travail piloté par l'ex-doyen de Paris VI, le Pr Serge Uzan, doit remettre...12

Lyme : une erreur diagnostique dans plus de 80% des cas, d'après une étude française

Lyme

Une étude faite auprès de 301 patients ayant consulté entre janvier 2014 et décembre 2017 pour une suspicion de maladie de Lyme, a été... 1

La moitié des médecins pensent que l'IA et les robots feront partie de leur quotidien en 2030

Robot

Comment les médecins envisagent-ils leur pratique dans 10, 20, 30 ans ?  La MACSF s'est intéressée à l'impact des nouvelles technologies... Commenter

Addiction LA PRISE EN CHARGE DE L’ARRÊT DU TABAC EN MÉDECINE GÉNÉRALE Abonné

Cigarette ecrasee

Le taux de succès dans l'arrêt du tabac dépend de l'intensité du suivi et du traitement pharmacologique associés. Il faut en moyenne quatre... Commenter

Dermatologie L’ÉRYTHÈME NOUEUX Abonné

érythème

Cette hypodermite se caractérise cliniquement par des nodules érythémateux, localisés principalement au niveau des jambes. Elle peut être... Commenter

A découvrir