L’origine du syndrome de la guerre du Golfe est chimique

L’origine du syndrome de la guerre du Golfe est chimique

28.04.2014
  • L’origine du syndrome de la guerre du Golfe est chimique - 1

    L’origine du syndrome de la guerre du Golfe est chimique

Douleurs multiples, maux de tête, problèmes de mémoire, défaut de concentration, difficultés respiratoires... Le syndrome de la guerre du Golfe qui affecterait jusqu'à 250.000 anciens combattants du conflit en Irak de 1990-1991 est bien lié à des agents chimiques et non au stress psychologique des combats, confirme un rapport d'experts mandatés par le Congrès américain et publié lundi. "Des études publiées depuis 2008 continuent à appuyer la conclusion selon laquelle le syndrome de la guerre du Golfe est lié à des agents chimiques sur le théâtre des opérations", indique en effet Roberta White, de la faculté de santé publique de l'université de Boston, principal auteur de ce rapport du Comité consultatif de recherche sur le syndrome de la guerre du Golfe (RAC).

Le précédent document du RAC citait plusieurs recherches qui montraient des liens entre la maladie et une exposition à des pesticides et au bromure de pyridostigmine, trouvé dans les comprimés donnés aux soldats contre les gaz de combat. "De nombreuses études sur le cerveau, à l'aide de système d'imagerie et d'électro-encéphalogrammes, ont apporté davantage d'indications montrant que les dysfonctionnements du système nerveux central sont un symptôme clé de ce syndrome", poursuit le Dr White. Une exposition aux gaz sarin et cyclosarin, de puissants neurotoxiques, a ainsi été liée à des déficiences cognitives, révélés par des IRM. Les experts signalent aussi qu'une exposition à certains agents chimiques serait liée à des tumeurs cancéreuses du cerveau. Des recherches montrent notamment que les soldats exposés à des gaz de combat lors de la destruction du dépôt d'armes de Khamisiyah en Irak avaient un taux de mortalité élevé, dû à des cancers du cerveau, tout comme ceux ayant subi la plus grande exposition aux contaminants provenant des puits de pétrole en feu.

Dans ce contexte, le RAC se félicite néanmoins que recherche pour des traitements se soit accrue depuis 2008 et "les premiers résultats sont encourageants". Le rapport cite des travaux prometteurs sur des traitements comme certains compléments alimentaires, de l'insuline intranasale et une technique agissant sur la respiration. Mais les auteurs du rapport déplorent l'insuffisance des fonds de recherche sur d'autres problèmes de santé comme la sclérose en plaques, Parkinson et certains cancers.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
L'Ordre signe une convention avec la Carmf

Un nouveau Numéro vert sera mis en place en 2018 pour venir en aide aux médecins en souffrance

Afin d'apporter une aide aux médecins en souffrance, l'Ordre des médecins a signé ce mercredi après-midi une convention avec la CARMF et le Centre national de gestion (CNG). « Nous avons décidé de...Commenter

« On n'est pas là pour payer des montures Chanel à tout le monde » : Guy Carlier se paie Agnès Buzyn

Guy Carlier

La réponse d'Agnès Buzyn à une question sur le remboursement à 100 % des frais d'optique lors d'un entretien avec l'association des... 4

Les généralistes fument deux fois moins que les Français

Cigarette écrasée

Un bon point pour les généralistes ! Les omnipraticiens fument beaucoup moins que la moyenne des Français, nous apprend un rapport de Santé... 1

Infectiologie SPORT ET PATHOLOGIES INFECTIEUSES DE L'ENFANT Abonné

Sport

Les pédiatres infectiologues américains viennent de publier des recommandations sur la prise en charge et la prévention des pathologies... Commenter

Nutrition BOISSONS ÉNERGISANTES : PAS SANS RISQUES Abonné

boisson

Elles connaissent un franc succès auprès des jeunes, sportifs ou non. Cocktails de stimulants comme la caféine, la taurine, le... Commenter

A découvrir