Baisse des effectifs de généralistes libéraux au 1er janvier 2014

Baisse des effectifs de généralistes libéraux au 1er janvier 2014

26.04.2014
  • Baisse des effectifs de généralistes libéraux au 1er janvier 2014-1

    Baisse des effectifs de généralistes libéraux au 1er janvier 2014

Au 1er janvier 2014, la base statistique du RPPS (Répertoire partagé des professionnels de santé) recense 219 834 médecins en activité, dont 214 594 en France métropolitaine. « Par rapport au 1er janvier 2013, le nombre de médecins a augmenté de 0,7 % » explique la Drees qui révèle ces statistiques en rappellant qu’un an auparavant, la France ne comptait que 218 296 médecins sur l’ensemble de son territoire, dont 213 227 en métropole. Sur la même période, les services statistiques du ministère de la Santé enregistrent même une légère hausse de la densité (334,3) de l’ensemble des médecins (+0,2 %).

Chez les généralistes le début de la décrue -qui doit s’amplifier jusqu’en 2018- se confirme. Avec une légère hausse des effectifs tous modes d’exercice confondus : il y avait 102 140 généralistes inscrits au 1er janvier 2014 contre seulement 101 803 début 2013. Et une baisse d’environ 1% chez les libéraux exclusifs : ils étaient (63 595 en activité l’an dernier et ne sont plus que 62 986 cette année, ce qui représente un solde négatif de 609 entre les installations et les départs en retraite. La densité s’en ressent aussi : elle est de 155,3 généralistes pour 100 000 habitants dans la France entière et 156,1 en métropole, soit un peu moins que l’an passé : respectivement 155,5 et 156,4 en 2013.

L’état des lieux de la Drees montre aussi que la féminisation se poursuit. Globalement, 42% de femmes sont généralistes, avec désormais plus du tiers des effectifs (35%) en libéral, la parité à l’hôpital et deux tiers de femmes en salarié non hospitaliers. En libéral exclusif, les femmes sont passées de 21 531 à 22 017 en douze mois et les hommes de 42 064 de 40 969 .

A côté de cette grosse masse de plus de 60 000 généralistes libéraux exclusifs (MEP compris), on recense aussi 6 240 généralistes en exercice mixte, 17 597 praticiens hospitaliers et 15 317 autres salariés. En ville, la Drees décompte 2 383 confrères exerçant en centres de santé, 31 354 dans une installation libérale en solo, 32 960 en groupe et 7827 remplaçants.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Siège du CNOM

« Médecin homéopathe, ça n'existe pas » : l'Ordre prêt à nettoyer les plaques après l'évaluation de la HAS

Interpellé par les signataires de la tribune des 124 professionnels de santé contre les médecines complémentaires, l’Ordre a profité d’un point presse mardi matin pour effectuer une « mise au point...7

Certificats de décès : pour éviter les réquisitions, l'Ordre du Val-de-Marne veut mettre à contribution les retraités

Certificat décès

« La police a débarqué, à quatre personnes, dans ma salle d'attente, pour me réquisitionner. J'ai dû interrompre ma consultation pendant que... 3

Ostéoporose : l'ANSM garde à l'œil le dénosumab

Ostéoporose

L'Agence du médicament a indiqué dans un communiqué, que le dénosumab (Prolia®) fait l'objet d'une surveillance particulière suite aux... Commenter

Dermatologie PEAU, SOLEIL ET CHALEUR Abonné

Photodermatose

Prédisposition aux cancers, vieillissement cutané et ophtalmique, boutons de chaleur, lucite, aggravation d’une acné… la peau justifie... Commenter

Dermatologie GALE : IVERMECTINE OU PERMÉTHRINE ? Abonné

Gale

Une récente revue Cochrane (1) a évalué l’efficacité et la sécurité de la perméthrine topique et de l’ivermectine topique ou systémique... 2

A découvrir