Un lien possible entre hausse de la consommation de café et moindre prévalence du diabète

Un lien possible entre hausse de la consommation de café et moindre prévalence du diabète

25.04.2014
  • Un lien possible entre hausse de la consommation de café et moindre prévalence du diabète - 1

    Un lien possible entre hausse de la consommation de café et moindre prévalence du diabète

Trois études américaines portant sur quelque 120.000 personnes, en majorité des professionnels de santé, établissent un lien entre le fait de boire une tasse et demi de café supplémentaire par jour pendant quatre ans et une réduction de 11% du risque de développer un diabète de type 2 . "Nous avons observé qu'une augmentation de la consommation de café, mais pas de thé, pendant quatre ans était associée à un risque diminué de diabète au cours des quatre années suivantes" écrivent les auteurs de l'étude dirigée par le Dr Frank Hu de l'Ecole de santé publique Harvard à Boston et publiée par la revue Diabetologia. A l'inverse, une diminution de la consommation de deux tasses de café par jour augmenterait le risque de diabète de l'ordre de 18%.

Les chercheurs affirment avoir trouvé le même résultat quelle que soit la quantité de café consommée au départ. Commentant l'étude, des experts cités par le Science Media Center ont toutefois mis en garde contre toute extrapolation des résultats. "Aucune recommandation de consommation de café ne peut être tirée de cette étude", ont-ils dit, soulignant notamment qu'elle portait sur des modifications de consommation et non des consommations absolues et qu'elle n'évaluait que les effets à court terme du café sur le risque de diabète.

L'étude a financée principalement par l'Association américaine du coeur, l'un des auteurs ayant par ailleurs bénéficié d'une bourse de recherche de Nestec, une filiale du groupe Nestlé, pour étudier les effets de la consommation de café sur la sensibilité à l'insuline.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Visite à domicile

À Niort, quatre médecins lancent un service de visite à domicile

À Niort (Deux-Sèvres), deux médecins en activité et deux jeunes confrères sur le point de présenter leur thèse, ont lancé lundi 21 janvier l'association « SOS Niort 79 », pour répondre aux demandes...4

L'aspirine en prévention primaire : le Jama pointe les risques de saignements majeurs

Aspirine

Un nouveau travail, publié par le Jama, montre qu'en prévention primaire, les bénéfices cardiovasculaires de l'aspirine sont contrebalancés... Commenter

La téléconsultation permet aux patients chroniques de voir plus souvent leur médecin traitant selon une étude

.

La téléconsultation dans le cadre du parcours de soins est remboursée depuis le 15 septembre dernier mais cette pratique est encore à la... 1

ORL DYSFONCTIONNEMENT RHINO-SINUSIEN CHRONIQUE, ÉTAPE DIAGNOSTIQUE Abonné

Dysfonctionnement rhino-sinusien chronique

Devant un dysfonctionnement rhino-sinusien chronique, il importe de ne jamais se lancer dans un traitement, notamment antibiotique et/ou... Commenter

Maladies chroniques GOUTTE : LES INFIRMIÈRES FONT MIEUX QUE LES MÉDECINS Abonné

Goutte

Cette étude anglaise du Lancet montre que la probabilité de contrôler l’uricémie et les crises chez les patients goutteux est trois fois... 2

A découvrir