Coronavirus MERS : l’Arabie Saoudite limoge son ministre de la santé

Coronavirus MERS : l’Arabie Saoudite limoge son ministre de la santé

21.04.2014
  • Coronavirus MERS : l’Arabie Saoudite limoge son ministre de la santé - 1

    Coronavirus MERS : l’Arabie Saoudite limoge son ministre de la santé

Treize nouveaux cas de contamination par le coronavirus MERS ont été enregistrés en Arabie saoudite, a annoncé lundi le ministre de la Santé, juste avant d’être limogé. Sur ces nouveaux cas, sept ont été recensés à Jeddah (ouest), quatre à Ryad, un à Médine (ouest) et un à Najrane (sud), précisait le ministre Abdallah al-Rabiah, dans une déclaration publiée lundi par la presse saoudienne. Au total, 244 cas de contamination ont été recensés en Arabie saoudite, premier foyer de la maladie, dont 76 décès, selon le ministère saoudien de la Santé.

Le ministre du Travail assure l’intérim

Abdallah al-Rabiah a depuis été limogé, a annoncé lundi l'agence officielle SPA. Ce médecin de formation, a été "relevé de ses fonctions et nommé conseiller au cabinet royal avec rang de ministre", a annoncé l'agence sans autres précisions. Le ministre du Travail, Adel Faqih, a été chargé d'assurer l'intérim, selon l'agence.

Cette annonce est intervenue quelques heures après d'une conférence de presse d’Abdallah al-Rabiah, au cours de laquelle il avait annoncé que la maladie n'avait pas encore atteint le stade d'épidémie et tenté de rassurer, en expliquant que les mesures prises par ses services pour lutter contre la maladie étaient "compatibles avec les standards internationaux". Il ajoutait qu’aucun cas n'avait été recensé en milieu scolaire, y voyant un "bon signe". La majorité des cas récents ont en effet été enregistrés en milieu hospitalier, touchant des médecins et provoquant un début de panique dans certains services.

Un appel à l’aide

Pour lutter contre la maladie, le désormais ex-ministre annonçait une réunion quotidienne des services concernés et une invitation adressée à 22 experts de l'OMS et de différents pays pour faire le point sur la maladie. Le ministère indiquait également avoir demandé à cinq firmes pharmaceutiques mondiales de collaborer avec lui pour tenter de mettre au point un vaccin. Le coronavirus MERS est considéré comme un cousin plus mortel mais moins contagieux du virus responsable du Syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), qui avait fait près de 800 morts dans le monde en 2003.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Porte monnaie

Les maîtres de stage s'insurgent du « retard inacceptable » de leur rémunération

À quelques semaines de la rentrée universitaire, la colère grimpe chez les maîtres de stage des universités. Le Syndicat national des enseignants de médecine générale (SNEMG) soutenu par les...2

Un généraliste « légaliste » dépose une plainte pour empêcher Jérôme Cahuzac d'exercer

Jérôme Cahuzac

Le Dr Alain Choux enrage. Ce généraliste parisien ne supporte pas l'idée que le Dr Cahuzac, récemment condamné à quatre ans... 8

[VIDEO] Une commune vendéenne mise sur l'humour noir pour recruter des généralistes

.

« Plus de médecin, fini, terminées les salles d'attente bondées. La commune ne veut pas de médecin ». C'est en jouant l'ironie que la commun... Commenter

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme et mise à jour des vaccins courants sont au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir