Coronavirus MERS : l’Arabie Saoudite limoge son ministre de la santé

Coronavirus MERS : l’Arabie Saoudite limoge son ministre de la santé

21.04.2014
  • Coronavirus MERS : l’Arabie Saoudite limoge son ministre de la santé - 1

    Coronavirus MERS : l’Arabie Saoudite limoge son ministre de la santé

Treize nouveaux cas de contamination par le coronavirus MERS ont été enregistrés en Arabie saoudite, a annoncé lundi le ministre de la Santé, juste avant d’être limogé. Sur ces nouveaux cas, sept ont été recensés à Jeddah (ouest), quatre à Ryad, un à Médine (ouest) et un à Najrane (sud), précisait le ministre Abdallah al-Rabiah, dans une déclaration publiée lundi par la presse saoudienne. Au total, 244 cas de contamination ont été recensés en Arabie saoudite, premier foyer de la maladie, dont 76 décès, selon le ministère saoudien de la Santé.

Le ministre du Travail assure l’intérim

Abdallah al-Rabiah a depuis été limogé, a annoncé lundi l'agence officielle SPA. Ce médecin de formation, a été "relevé de ses fonctions et nommé conseiller au cabinet royal avec rang de ministre", a annoncé l'agence sans autres précisions. Le ministre du Travail, Adel Faqih, a été chargé d'assurer l'intérim, selon l'agence.

Cette annonce est intervenue quelques heures après d'une conférence de presse d’Abdallah al-Rabiah, au cours de laquelle il avait annoncé que la maladie n'avait pas encore atteint le stade d'épidémie et tenté de rassurer, en expliquant que les mesures prises par ses services pour lutter contre la maladie étaient "compatibles avec les standards internationaux". Il ajoutait qu’aucun cas n'avait été recensé en milieu scolaire, y voyant un "bon signe". La majorité des cas récents ont en effet été enregistrés en milieu hospitalier, touchant des médecins et provoquant un début de panique dans certains services.

Un appel à l’aide

Pour lutter contre la maladie, le désormais ex-ministre annonçait une réunion quotidienne des services concernés et une invitation adressée à 22 experts de l'OMS et de différents pays pour faire le point sur la maladie. Le ministère indiquait également avoir demandé à cinq firmes pharmaceutiques mondiales de collaborer avec lui pour tenter de mettre au point un vaccin. Le coronavirus MERS est considéré comme un cousin plus mortel mais moins contagieux du virus responsable du Syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), qui avait fait près de 800 morts dans le monde en 2003.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Dictionnaire

« Doctoresse » ? L’Académie française valide, « ridicule » selon l'Association des femmes médecins

Il sera bientôt officiellement possible de prendre rendez-vous chez une « doctoresse » ! L’Académie française s’apprête à reconnaître l'utilisation du féminin pour les noms de métiers, selon une...6

Le généraliste Michel Chassang quitte l’UNAPL après six ans de mandat

Michel Chassang

Après six ans de bons et loyaux services, le Dr Michel Chassang quitte la présidence de l’UNAPL (Union nationale des professions... Commenter

Good morning Doctor [Audio] Le patient douloureux anglophone

Union Jack

La douleur est l’un des premiers motifs de consultation en médecine générale. Plusieurs mots existent en anglais pour la désigner. Le... Commenter

Gynécologie LA VAGINOSE BACTÉRIENNE Abonné

Vagin

La vaginose bactérienne, comme une infection à Gardnerella vaginalis, est un problème pour le praticien du fait de ses récidives... Commenter

ORL L’OSTÉOME DU SINUS FRONTAL Abonné

fmc

Les ostéomes des sinus de la face sont localisés au niveau frontal le plus souvent. Cliniquement, ils sont souvent asymptomatiques. Le... Commenter

A découvrir