Coronavirus MERS : l’Arabie Saoudite limoge son ministre de la santé

Coronavirus MERS : l’Arabie Saoudite limoge son ministre de la santé

21.04.2014
  • Coronavirus MERS : l’Arabie Saoudite limoge son ministre de la santé - 1

    Coronavirus MERS : l’Arabie Saoudite limoge son ministre de la santé

Treize nouveaux cas de contamination par le coronavirus MERS ont été enregistrés en Arabie saoudite, a annoncé lundi le ministre de la Santé, juste avant d’être limogé. Sur ces nouveaux cas, sept ont été recensés à Jeddah (ouest), quatre à Ryad, un à Médine (ouest) et un à Najrane (sud), précisait le ministre Abdallah al-Rabiah, dans une déclaration publiée lundi par la presse saoudienne. Au total, 244 cas de contamination ont été recensés en Arabie saoudite, premier foyer de la maladie, dont 76 décès, selon le ministère saoudien de la Santé.

Le ministre du Travail assure l’intérim

Abdallah al-Rabiah a depuis été limogé, a annoncé lundi l'agence officielle SPA. Ce médecin de formation, a été "relevé de ses fonctions et nommé conseiller au cabinet royal avec rang de ministre", a annoncé l'agence sans autres précisions. Le ministre du Travail, Adel Faqih, a été chargé d'assurer l'intérim, selon l'agence.

Cette annonce est intervenue quelques heures après d'une conférence de presse d’Abdallah al-Rabiah, au cours de laquelle il avait annoncé que la maladie n'avait pas encore atteint le stade d'épidémie et tenté de rassurer, en expliquant que les mesures prises par ses services pour lutter contre la maladie étaient "compatibles avec les standards internationaux". Il ajoutait qu’aucun cas n'avait été recensé en milieu scolaire, y voyant un "bon signe". La majorité des cas récents ont en effet été enregistrés en milieu hospitalier, touchant des médecins et provoquant un début de panique dans certains services.

Un appel à l’aide

Pour lutter contre la maladie, le désormais ex-ministre annonçait une réunion quotidienne des services concernés et une invitation adressée à 22 experts de l'OMS et de différents pays pour faire le point sur la maladie. Le ministère indiquait également avoir demandé à cinq firmes pharmaceutiques mondiales de collaborer avec lui pour tenter de mettre au point un vaccin. Le coronavirus MERS est considéré comme un cousin plus mortel mais moins contagieux du virus responsable du Syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), qui avait fait près de 800 morts dans le monde en 2003.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
vaccins

Vaccination et aluminium, un article du Parisien sème le doute

Bombe à retardement ou pétard mouillé ? Dans son édition d’aujourd’hui le Parisien dévoile les conclusions « d’un rapport sérieux et inédit bouclé en mars mais jamais rendu public » sur la toxicité...Commenter

Saône-et-Loire : top départ pour le premier Centre départemental de santé qui recrute 30 généralistes salariés

.

C'est une première en France. La Saône-et-Loire a présenté ce mercredi lors de son assemblée départmentale la création de son Centre... Commenter

30 minutes d'activité physique évite un décès sur 12 !

sport

Un article du Lancet venant de paraître, indique qu’un décès sur 12 pourrait être évité, avec 30 minutes d’activité physique pratiquée cinq... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir